En ce moment
 
 

Taïwan: un réalisateur de blockbusters inculpé d'agression sexuelle

Taïwan: un réalisateur de blockbusters inculpé d'agression sexuelle
Le réalisateur taiwanais Doze Niu à sa sortie d'un poste de police de Taipei le 7 décembre 2018 Sam YEH

Doze Niu, un réalisateur taïwanais connu dans l'île pour ses blockbusters, a été inculpé de l'agression sexuelle d'une employée qui travaillait sur son dernier film, "Pao Ma", a annoncé vendredi le parquet.

Dans un communiqué, le parquet de Taipei accuse M. Niu d'avoir tenté d'échapper à ses responsabilités en "minorant son rôle ou en insinuant que la femme était partiellement responsable". Il risque jusque 10 ans de prison en cas de condamnation.

L'attaque présumée serait survenue le 24 novembre au domicile du réalisateur à Taipei après le départ d'autres invités. Une amie avait accompagné la victime présumée à l'hôpital avant que la plainte ne soit déposée.

Doze Niu avait nié ces accusations en décembre. "Je ferai tout mon possible pour coopérer à cette enquête", avait-il dit aux journalistes. "Je suis confiant sur le fait qu'il y aura un procès équitable".

"Mais il y a déjà un procès en cours devant l'opinion publique et on m'a déjà condamné à mort", avait-il dit. "Doze Niu est mort", avait-il ajouté.

Connu pour ses blockbusters, Doze Niu est un ancien enfant acteur devenu réalisateur. Il est parvenu à la célibrité en 2010 avec son film "Monga", lauréat de deux Golden Horse, les récompenses du cinéma taïwanais. Le film avait récolté 59,32 millions de dollars taïwanais (1,7 million d'euros) de recettes à peine une semaine après sa sortie en salle.

Le réalisateur avait fait parler de lui en 2014 après avoir été condamné à une amende et une peine avec sursis pour avoir emmené sans autorisation un photographe chinois sur une base navale taïwanaise afin de faire des repérages pour son film "Paradise in service".

Taïwan interdit l'entrée de ses infrastructures militaires aux ressortissants chinois.

La Chine continentale et Taïwan sont dirigés par des régimes rivaux depuis 1949, après une guerre civile entre communistes établis à Pékin et nationalistes du Kuomintang réfugiés à Taipei. Pékin considère toujours Taïwan comme partie intégrante de son territoire susceptible d'être reprise par la force.

Vos commentaires