Tchad: quatre Tchadiens condamnés à mort pour le meurtre d'une commerçante chinoise

Chine

(Belga) Quatre Tchadiens ont été condamnés à mort lundi pour "faits de terrorisme" lundi lors de l'assassinat en juin à N'Djamena d'une commerçante chinoise, a-t-on appris auprès du ministre de Ja justice.

Les meurtriers "ont été condamnés pour faits de terrorisme et doivent donc être exécutés", a indiqué le ministre de la Justice, Djimet Arabi, après la décision de la cour d'appel. "Ils ont dix jours pour faire un pourvoi en cassation ou demander la grâce du président de la République", a précisé le ministre. Le 14 juin, une commerçante chinoise installée au Tchad avait été abattue à N'Djamena au moment où elle rentrait à son domicile. "La couleur de la peau" et la "diplomatie" ont "prévalu", et "la pression chinoise a eu raison sur la justice tchadienne", selon l'avocat de la défense, Me Alain Kagonbé. Ce dernier prévoit d'intervenir auprès du président tchadien et de déposer un pourvoi en cassation. "La cour criminelle ne pouvait pas se passer de cette décision" qui n'est "pas politique", a réagi l'avocat de la partie civile, Me Pamkeré Wouzé. La loi a "rendu justice à la communauté chinoise" pour cet acte "barbare" qui a fait l'objet d'une préparation de dix jours. Le Tchad a aboli fin 2016 la peine de mort, à l'exception des affaires de "terrorisme". (Belga)

Vos commentaires