En ce moment
 
 

Témoignage: il assiste à l'attentat de Boston... puis à l'explosion de Waco

 

Joe Berti a couru le marathon de Boston sans être touché par le double attentat, avant de passer tout près de l'explosion de l'usine de Waco...

Joe Berti et sa femme Amy concouraient au marathon de Boston, où un double attentat a fait 3 morts et 176 blessés. Ils s’en sont sorti sans une égratignure. Se sentant faiblir durant la course, Joe ralentit la cadence, juste avant la première explosion. "Je devais juste courir pour atteindre la ligne d’arrivée et 30 secondes plus tard j’entendais la première explosion, ensuite je me suis retourné et vu une grande fumée noire" confie Berti, lors d’une interview donnée à l’agence de presse américaine AP. "J’ai directement su que c’était une bombe...  Et puis la deuxième explosion est survenue et là j’ai vu une vague de gens s’enfuir" poursuit-il.

Sur le chemin du retour... l'explosion de Waco

Le surlendemain, le couple rentre chez lui, à Austin. C'est là que le patron de Joe l'envoie à Dallas pour affaires. Sur le chemin du retour, il voit une grande fumée monter vers le ciel et la prend en photo, lorsqu’il s’approche un peu en voiture, il ressent une secousse. Joe Berti vit de près une seconde explosion en deux jours, celle de l'usine d'engrais de Waco, qui a fait 12 morts et 200 blessés. "C'est pas possible, on se fout de moi?", a-t-il alors pensé. "Je ne peux pas le croire! Tout ce que je me disais, c’était que je voulais partir loin de toutes ces explosions" explique-t-il.

"Ne vous sentez-vous pas malchanceux ?"

Après être passé à côté de toutes ces impressionnantes explosions, l'homme s'estime chanceux. "C'est un miracle.  Les gens n'arrêtent pas de me dire : "Ne vous sentez-vous pas malchanceux ?", mais en fait c'est tout l'inverse, non seulement je ne me sens pas malchanceux, mais je me sens béni que ma femme se soit trouvée à 10 mètres de l'explosion et qu'elle s'en soit tiré sans une égratignure" continue-t-il.

 

Vos commentaires