En ce moment
 

Thaïlande: le parti de la junte en tête du vote populaire aux législatives

Thaïlande: le parti de la junte en tête du vote populaire aux législatives

(Belga) Le parti de la junte au pouvoir en Thaïlande est arrivé dimanche soir en tête du vote populaire aux premières législatives organisées depuis le coup d'État de 2014, donnant de bonnes chances aux généraux de garder la main sur le gouvernement.

Selon des résultats préliminaires, sur la base de 90% des bulletins de vote dépouillés, plus de 7,3 millions d'électeurs thaïlandais (sur un total de quelque 50 millions) ont voté pour le parti de la junte, le Palang Pracharat, selon la commission électorale. Arrive derrière lui, avec 6,8 millions d'électeurs, le plus grand parti d'opposition, le Pheu Thai. Mais le nombre de sièges obtenus par chaque parti ne sera révélé que lundi matin, le vote populaire ne donnant qu'une tendance générale, les 500 sièges de députés étant attribués en vertu d'un système électoral complexe. A première vue, cela ressemble à un revers pour le Pheu Thai, le parti de l'ex-Premier ministre Thaksin Shinawatra, qui jusqu'ici remportait toutes les élections nationales depuis près de vingt ans. Mais par le jeu des alliances entre partis, tout peut encore arriver: la surprise de ce scrutin est le bon résultat du nouveau parti d'opposition Future Forward, populaire auprès des jeunes, avec plus de 5 millions de suffrages. Son fondateur, le milliardaire quadragénaire Thanathorn Juangroongruangkit, pourrait se retrouver à jouer un rôle clef. "Nous ne savons pas encore avec quel parti nous allons faire alliance", a-t-il déclaré dimanche soir, assurant que ses observateurs n'avaient relevé que "des irrégularités mineures". Depuis des années, la Thaïlande est profondément divisée entre des factions favorables à la famille influente des Shinawatra (les "rouges") et une élite conservatrice alignée sur l'armée (les "jaunes") qui se présente comme un gage de stabilité et de protection de la monarchie. Le vieux parti Démocrate (conservateur n'ayant pas prêté allégeance à la junte) n'a réuni qu'un peu plus de trois millions des suffrages - et son chef, l'ex-Premier ministre Abhisit Vejjajiva, a démissionné. Les électeurs se sont rendus en nombre dans les temples, écoles ou administrations pour voter. (Belga)

Vos commentaires