En ce moment
 

Tour de Turquie: les sprinteurs en tête d'affiche

Tour de Turquie: les sprinteurs en tête d'affiche
Le coureur allemand John Degenkolb à l'honneur, lors de sa victoire sur le Tour de France à Roubaix, terme de la 9e étape, le 15 juillet 2018 Jeff PACHOUD

Vingt équipes, dont neuf de première division, prendront part à partir de mardi au Tour de Turquie, comptant pour le WorldTour, avec en têtes d'affiche le Colombien Fernando Gaviria et l'Allemand John Degenkolb.

Les sprinteurs auront plusieurs occasions jusqu'à dimanche de se distinguer dans cette 54e édition de l'épreuve turque. Pour Gaviria, qui n'a plus gagné depuis le 10 juillet et son second succès d'étape sur le Tour de France, l'opportunité se présente de finir la saison sur une bonne note.

Sinon, son équipe Quick-Step, la formation qui a le plus souvent gagné en 2018, peut miser sur deux autres sprinteurs, l'Argentin Maximilian Richeze (le lanceur habituel de Gaviria) et le néo-pro colombien Alvaro Hodeg, déjà vainqueur à quatre reprises cette saison.

Plus encore que l'Allemand John Degenkolb, vainqueur de l'étape de Roubaix sur le Tour, leurs adversaires sont à chercher du côté de l'Irlandais Sam Bennett (trois étapes du dernier Giro), en panne de résultats toutefois depuis le début de l'été, et de l'Allemand Niklas Arndt.

Partie de l'intérieur des terres, la course prendra la direction de la Méditerranée avant de se conclure dimanche à Istanbul. Avec de nombreux points de vue touristiques et une étape-reine, vendredi, jusqu'à Selçuk, à proximité de l'antique cité d'Ephèse jadis célèbre pour le temple d'Artemis, l'une des sept merveilles du monde.

Cette arrivée au sommet (6 km à 7%) promet d'être déterminante pour le classement final établi après l'ultime étape qui empruntera le tunnel sous le Bosphore avant le probable sprint près de la Mosquée bleue d'Istanbul. C'est à Selçuk que l'Italien Diego Ulissi avait construit son succès de l'année.

"Je garde des souvenirs fantastiques de cette édition", a déclaré Ulissi, qui vient de prolonger de deux ans son contrat avec l'équipe Emirats. "Le parcours de cette année ne sera pas très différent. Comme toujours, à chaque étape, il faudra faire attention au vent. Nous avons un bon groupe de grimpeurs avec Kristijan Durasek (CRO), qui a gagné en 2015."

. Les étapes:

Mardi: 1re étape Konya - Konya, 148 km

Mercredi: 2e étape Alanya - Antalya, 149 km

Jeudi: 3e étape Fethiye - Marmaris, 132 km

Vendredi: 4e étape Marmaris - Selçuk, 205 km

Samedi: 5e étape Selçuk - Manisa, 135 km

Dimanche: 6e étape Bursa- Istanbul, 164 km

. Les équipes:

WorldTour: Emirats (Ulissi/ITA, Durasek/CRO, Niemiec/POL), Bora (S. Bennett/IRL, Bodnar/POL), Quick-Step (Gaviria/COL, Hodeg/COL, Richeze/ARG, Stybar/CZE), BMC (Roche/IRL, Drucker/LUX), Trek (Degenkolb/GER, Felline/ITA, B. Van Poppel/NED), Sunweb (Arndt/GER, Theuns/BEL), Katusha (Haas/AUS, Würtz/DEN), Bahrein (Navardauskas/LTU, Padun/UKR), Astana (Lutsenko/KAZ)

Invitées: Manzana, Wilier, Vlaanderen, Delko Marseille, Gazprom, Caja Rural, Burgos, Euskadi, CCC, WB-Aqua Protect, sélection turque

. Les derniers vainqueurs:

2017: Diego Ulissi (ITA)

2016: Jose Goncalves (POR)

2015: Kristijan Durasek (CRO)

2014: Adam Yates (GBR)

2013: Natnael Berhane (ERY)

Vos commentaires