Trois membres étrangers d'une milice kurde, dont un Français, tués en Syrie

Trois membres étrangers d'une milice kurde, dont un Français, tués en Syrie
Photo d'un drapeau des Unites de protection du peuple kurde (YPG), le 17 octobre 2017 lors de la libération de la ville syrienne de RaqaBULENT KILIC
Syrie

Trois membres étrangers, dont un Français, des Unités de protection du peuple (YPG), ont été tués en Syrie, a annoncé dimanche cette milice kurde dans un communiqué.

Les trois combattants tués sont Olivier François Jean Le Clainche, né en France en 1977, Samuel Prada Leon, né en Espagne en 1993, et Sjoerd Heeger, né aux Pays-Bas en 1993, ont indiqué les YPG.

Le Français et l'Espagnol ont été tués "dans des affrontements avec les occupants à Jandairis le 10 février", a souligné la milice kurde dans un communiqué, faisant référence aux forces turques.

La milice des YPG, considérée comme "terroriste" par Ankara, mais alliée des Etats-Unis dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI), est la cible depuis le 20 janvier d'une offensive militaire turque dans la région d'Afrine, dans le nord de la Syrie.

La localité de Jandairis, proche de la frontière turque, se trouve dans le sud-ouest d'Afrine.

Selon les YPG, le Français et l'Espagnol tués avaient rejoint leurs forces en juillet 2017 pour lutter contre l'EI.

Ces deux combattants "ont fourni un grand effort pour la libération des principaux fiefs de l'EI, comme les villes de Raqa et Deir Ezzor", ont souligné les YPG.

Le combattant néerlandais a été tué le 12 février dans des combats avec des jihadistes de l'EI, dans la province de Deir Ezzor (est), a ajouté le communiqué.

Une alliance arabo-kurde dominée par les YPG --les Forces démocratiques syriennes (FDS)-- est déployée sur la rive orientale de cette province, qui compte encore quelques poches de jihadistes de l'EI.

Vos commentaires