En ce moment
 
 

Trois Palestiniens arrêtés pour le meurtre d'une Israélienne

ISRAEL

(Belga) Le Shin Bet, le service israélien de sécurité intérieure, et la police ont annoncé samedi l'arrestation de trois Palestiniens soupçonnés du meurtre en août d'une adolescente israélienne en Cisjordanie occupée.

Une bombe avait explosé le 23 août dans un réservoir d'eau servant de piscine, tout près de la colonie juive de Dolev, au nord-ouest de Ramallah, en Cisjordanie occupée, tuant une Israélienne de 17 ans, Rina Shnerb, et blessant son père et son frère. L'attaque n'avait pas été revendiquée. Dans des communiqués quasi identiques samedi, la police et le Shin Bet font état de l'arrestation de trois Palestiniens, "habitants de la région de Ramallah et actifs au sein du Front populaire" de libération de la Palestine (FPLP). Le FPLP, considéré comme une organisation terroriste par Israël, les Etats-Unis et l'Union européenne, est historiquement marqué à l'extrême gauche. Auteur de nombreux détournement d'avions à la fin des années 60 et dans les années 70, il est en perte de vitesse ces dernières années dans les Territoires palestiniens. "Lors d'une opération conjointe du Shin Bet, de l'armée et de la police israélienne, les auteurs de l'attentat du 23 août ont été retrouvés et arrêtés", ont indique le Shin Bet et la police. Les communiqués donnent les identités de trois membres du FPLP et d'un quatrième Palestinien, âgé de 21 ans, lui aussi impliqué dans l'attentat et membre de l'organisation étudiante du groupe à l'université de Bir Zeit, près de Ramallah. Selon le Shin Bet, "la cellule préparait d'autres attaques lors de son arrestation, notamment des attaques par balles et des enlèvements". Dans son communiqué, la police indique que les arrestations ont eu lieu "il y a plusieurs semaines" sans donner davantage de détails. Plus de 600.000 Israéliens mènent une coexistence souvent conflictuelle auprès de trois millions de Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est. Quelques jours après l'attentat près de Dolev, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait demandé la construction de centaines de nouvelles habitations dans la colonie. (Belga)

Vos commentaires