En ce moment
 

Trump "énonçait les faits" lorsqu'il s'est moqué de l'accusatrice de Kavanaugh

(Belga) Le président américain Donald Trump ne faisait rien d'autre qu'énoncer les faits lorsqu'il s'est moqué de la femme qui accuse le candidat à la Cour suprême Brett Kavanaugh d'agression sexuelle. Trump est toujours convaincu que l'homme doit être nommé à la Cour suprême, a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Sanders.

En meeting dans le Mississippi, le président Trump a raillé mardi soir le témoignage de la chercheuse Christine Basley Ford, qu'il a feint d'imiter en insistant sur ses trous de mémoire. "Comment êtes-vous rentrée chez vous? Je ne m'en souviens pas. Comment vous êtes-vous rendue sur place? Je ne m'en souviens pas (...) Il y a combien d'années? Je ne sais pas, je ne sais pas, je ne sais pas", a-t-il lancé, sous les rires et applaudissements nourris. "Le témoignage de Dr Ford était convaincant, mais on ne peut pas prendre une décision basée sur des émotions - elle doit être basée sur des faits", a indiqué Mme Sanders. Le président Trump énonçait les faits, il ne s'agit de rien d'autre que cela, a-t-elle ajouté. "Le président pense que le juge Kavanaugh devrait être confirmé (à la Cour suprême)", a-t-elle relevé. Les commentaires de Sarah Sanders interviennent après qu'un sénateur républicain-clé lors du vote pour la Cour suprême a qualifié de "odieuse" la moquerie de Donald Trump. "Il n'y a pas de moment ou d'endroit pour de telles remarques", a assuré le sénateur Jeff Flake dans une interview accordée mercredi à NBC. "Évoquer un sujet aussi sensible dans un meeting n'est pas juste". Le Dr Ford, professeur de psychologie, accuse Brett Kavanaugh d'avoir tenté de la violer lorsqu'ils étaient à l'école secondaire. Kavanaugh réfute toutes les accusations et dénonce un complot des démocrates. (Belga)

Vos commentaires