Trump menace les partenaires commerciaux des Etats-Unis de représailles

Trump menace les partenaires commerciaux des Etats-Unis de représailles
Chine

(Belga) Le président américain Donald Trump a menacé lundi de nouvelles représailles contre les partenaires commerciaux des Etats-Unis, y compris les "soi-disant alliés" de Washington.

"Nous allons faire payer les pays (...) qui profitent des Etats-Unis. Certains d'entre eux sont de soi-disant alliés, mais ne sont pas alliés sur le commerce", a assuré le dirigeant républicain lors d'une réunion sur les infrastructures avec plusieurs responsables, à laquelle assistaient des journalistes. Il a alors évoqué la mise en place d'une "taxe réciproque", sans donner plus de précisions. "Vous en entendrez parler cette semaine et dans les mois à venir", a assuré le président. "Nous ne pouvons pas continuer à laisser d'autres pays profiter de nous", a martelé M. Trump, déplorant notamment que les Etats-Unis "perdent des sommes importantes avec la Chine, le Japon et la Corée du Sud". S'adressant à son secrétaire au Commerce, Wilbur Ross, M. Trump a demandé: "Tu es d'accord avec ce que j'ai dit sur la taxe? " "Nous avons tellement donné de façon unilatérale, que beaucoup de ces activités commerciales sont des blessures que nous nous infligeons à nous-même", a répondu ce dernier, validant l'analyse du président. Donald Trump a retiré Washington de l'accord transpacifique global et progressiste (CPTPP pour son acronyme en anglais) et est en train de renégocier l'Aléna, un accord de libre-échange scellé entre son pays, le Canada et le Mexique en 1994. Il revendique de longue date une politique de fermeté sur le commerce et dénonce régulièrement les stratégies "désastreuses" de ces prédécesseurs à ce sujet. "La vérité est que c'était de la fainéantise, après la Seconde Guerre mondiale nous avons aidé l'Allemagne et aidé tous les pays et nous avons aidé la Corée après la guerre de Corée", a-t-il déclaré lundi. "Et les accords sont en gros restés les mêmes et ils sont devenus très riches et ils auraient pu payer une somme énorme et nous rembourser, mais rien ne s'est produit", a encore déploré le président américain. (Belga)

Vos commentaires