En ce moment
 
 

Trump nomme la diplomate Kelly Knight Craft ambassadrice américaine à l'ONU

Trump nomme la diplomate Kelly Knight Craft ambassadrice américaine à l'ONU
Kelly Knight Craft, le 19 juillet 2017, à Washington lors d'une audition au Congrès Tasos KATOPODIS

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi la nomination de la diplomate Kelly Knight Craft au poste d'ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies pour remplacer Nikki Haley, après le désistement surprise de l'ancienne porte-parole du département d'Etat américain, Heather Nauert.

Kelly Knight Craft est actuellement ambassadrice au Canada, où elle est le première femme à représenter les Etats-Unis.

"Kelly a fait un travail extraordinaire pour représenter notre Nation et je ne doute pas que, sous sa direction, notre Pays sera représenté au plus haut niveau", a tweeté Donald Trump en annonçant sa nomination.

"Félicitations à Kelly et à toute sa famille!", a-t-il poursuivi.

Une nomination également saluée par le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

"L'ambassadrice Craft a défendu avec brio la sécurité nationale et les intérêts économiques américains au Canada et elle est extrêmement qualifiée pour faire de même aux Nations unies", a déclaré dans un communiqué le secrétaire d'Etat.

Sa nomination devra néanmoins être approuvée par le Sénat.

Mme Craft avait été nommée en 2007 par un autre président républicain, George W. Bush, pour être déléguée aux Nations unies, selon la biographie officielle publiée par l'ambassade américaine au Canada. Donald Trump l'avait choisie en juin 2017 pour représenter son pays au Canada.

Auparavant, elle dirigeait une société de conseils en affaires basée à Lexington, dans le Kentucky, toujours selon l'ambassade.

Des propos sur le changement climatique avaient été remarqués, en octobre 2017, lorsqu'elle avait affirmé sur la chaîne canadienne CBC, qu'elle respectait "les deux côtés de la science".

Son époux, Joseph Craft III, est le PDG d'un producteur américain de charbon.

Après des semaines de critiques et de moqueries, l'ex-journaliste de la chaîne de télévision Fox News, Heather Nauert, avait annoncé le 16 février renoncer à se porter candidate au poste d'ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies.

L'ancienne porte-parole du département d'Etat avait parlé de mois "éprouvants" pour sa famille, après le déluge de commentaires indignés qui avaient suivi l'annonce de sa nomination.

De nombreux opposants à M. Trump avaient estimé que, malgré son assurance devant les caméras, elle était dépourvue du savoir-faire nécessaire pour négocier des compromis face aux diplomates aguerris qu'envoient à l'ONU les autres grands Etats membres.

Le poste d'ambassadeur à l'ONU est vacant depuis le départ le 31 décembre de Nikki Haley, étoile montante des républicains qui avait démissionné au bout de deux ans sans donner de raison claire.

Vos commentaires