En ce moment
 

Trump se moque de l'accusatrice de son candidat à la Cour suprême

(Belga) Le président américain Donald Trump s'est ouvertement moqué mardi soir de la femme qui accuse son candidat à la Cour suprême d'agression sexuelle, ironisant sur le manque de précision de son témoignage.

"J'avais bu une bière, j'avais bu une bière...", a-t-il lancé lors d'un meeting de campagne dans le Mississippi, faisant mine d'imiter Christine Blasey Ford, qui a témoigné la semaine dernière devant le Sénat sur des faits remontant au début des années 1980. "Comment êtes-vous rentrée chez vous? Je ne m'en souviens pas. Comment vous êtes-vous rendue sur place? Je ne m'en souviens pas. Il y combien d'années? Je ne sais pas, je ne sais pas, je ne sais pas", a-t-il lancé. "Dans quel quartier cela s'est-il passé? Je ne sais pas. Où est la maison? Je ne sais pas. Au premier étage, au rez-de-chaussée, où? Je ne sais pas. Mais j'avais bu une bière, c'est la seule chose dont je me souviens", a-t-il poursuivi. "Et la vie d'un homme est en lambeaux, la vie d'un homme a été brisée", a insisté le président américain, qui avait jusqu'ici pris soin de ne pas s'en prendre directement à l'accusatrice. Lors d'un témoignage poignant jeudi devant la commission judiciaire du Sénat, Christine Blasey Ford, une universitaire de 51 ans, s'est dite sûre "à 100%" d'avoir été agressée dans sa jeunesse par Brett Kavanaugh. Devant les sénateurs et des dizaines de millions d'Américains qui suivaient l'audience en direct à la télévision, elle a remonté le temps pour décrire cette soirée de l'été 1982, qui, a-t-elle dit, a "radicalement" changé sa vie. Devant les mêmes élus, Brett Kavanaugh a lui contesté vigoureusement les faits. (Belga)

Vos commentaires