En ce moment
 
 

Trump se rend sur les lieux des deux fusillades meurtrières

(Belga) Le président américain Donald Trump rendait visite mercredi à des blessés de la fusillade du week-end à Dayton, dans l'Ohio, avant de s'envoler pour le théâtre d'une autre tragédie, à El Paso. Au Texas, sa venue suscite autant de scepticisme, voire d'hostilité.

M. Trump est arrivé en fin de matinée avec son épouse Melania à Dayton, ville du nord des Etats-Unis où un tireur a tué neuf personnes dans la nuit de samedi à dimanche. Il s'est immédiatement rendu dans un hôpital où sont soignés certaines des victimes. Des centaines de manifestants étaient réunis non loin de l'établissement avec le ballon "Baby Trump", personnage gonflable représentant un bébé colérique à l'effigie du président, utilisé dans de nombreuses manifestations. Ils ont brandi des panneaux exhortant le milliardaire républicain à "s'opposer à la NRA", le puissant lobby des armes qui bloque toute tentative de réguler le marché des armes à feu, et à interdire les fusils d'assaut. Avant de quitter la Maison Blanche, M. Trump a toutefois assuré qu'il y avait "peu d'appétit" politique à Washington pour interdire ce type d'armes, impliquées dans plusieurs bains de sang, dont celui de Dayton. Il s'est en revanche dit favorable à une évolution législative pour empêcher les personnes ayant des problèmes psychiques de posséder une arme à feu. Le magnat de l'immobilier a également réaffirmé que les récentes tueries n'avaient "rien à voir avec lui" et que ceux qui l'accusaient d'attiser la haine raciale aux Etats-Unis cherchaient à "tirer un profit politique" de leurs critiques. (Belga)

Vos commentaires