En ce moment
 
 

Tunisie: les principaux attentats depuis la révolution de 2011

Tunisie: les principaux attentats depuis la révolution de 2011
Le cordon de sécurité aux abords des lieux de l'attentat avenue Bourguiba, le 27 juin 2019FETHI BELAID

Rappel des principales attaques survenues ces dernières années en Tunisie, où deux attentats suicide visant la police ont fait jeudi au moins un mort et huit blessés dans la capitale Tunis.

Après la révolution en 2011 qui mit fin à la dictature, le pays a été confronté à un essor de la mouvance jihadiste et à des attentats qui ont causé la mort de plusieurs dizaines de soldats et de policiers, mais aussi de civils tunisiens et de touristes étrangers.

- 2013 -

Le 29 juillet, huit militaires sont tués, certains égorgés, dans une embuscade pendant le ramadan, le mois de jeûne musulman, au mont Chaambi, près de la frontière avec l'Algérie.

Les forces armées sont engagées depuis 2012 dans une campagne pour neutraliser un maquis jihadiste lié à Al-Qaïda, à la frontière algérienne.

- 2014 -

Le 13 juin, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) revendique pour la première fois des attaques, notamment un assaut fin mai contre le domicile du ministre de l'Intérieur (quatre morts parmi les forces de l'ordre).

Le 16 juillet, quinze soldats sont tués après un assaut "terroriste" à l'heure de la rupture du jeûne pendant le ramadan, sur le mont Chaambi.

- 2015 -

Le 18 mars, un attentat contre le musée du Bardo à Tunis fait 22 morts, 21 touristes étrangers et un policier tunisien. L'attaque est la première à toucher des étrangers en Tunisie depuis 2002 et la première revendiquée par le groupe Etat islamique (EI).

Le 26 juin, un attentat, revendiqué par l'EI, contre un hôtel près de Sousse, à 140 km au sud de Tunis, fait 38 morts dont 30 touristes britanniques.

Le 24 novembre, un Tunisien se fait exploser dans un bus transportant des membres de la sécurité présidentielle, tuant 12 d'entre eux en plein Tunis. L'attentat est revendiqué par l'EI.

- 2016 -

Le 7 mars, des jihadistes lancent des attaques coordonnées contre des installations sécuritaires à Ben Guerdane, près de la frontière avec la Libye. Outre 55 assaillants, 13 membres des forces de l'ordre et sept civils sont tués.

Les autorités affirment avoir déjoué à cette occasion une tentative de création d'un "émirat" de l'EI en Tunisie.

- 2018 -

Le 8 juillet, six agents de la Garde nationale sont tués lorsque leur voiture est attaquée avec un engin explosif artisanal près de la frontière avec l'Algérie. L'attaque est revendiquée par la branche tunisienne d'Aqmi, Okba ibn Nafaa.

Le 29 octobre, au moins 26 personnes, en majorité des policiers, sont blessées dans un attentat perpétré par une femme kamikaze sur l'avenue Habib Bourguiba, dans le centre de Tunis.

- 2019 -

Le 27 juin, un double attentat visant la police fait au moins un mort et huit blessés à Tunis. Les deux attentats n'ont pas encore été revendiqués.

Vos commentaires