En ce moment
 

Turquie: 7 soldats tués et 25 blessés dans une explosion "accidentelle"

(Belga) Sept soldats ont été tués et 25 blessés lors d'une explosion "accidentelle" survenue vendredi sur une base de l'armée dans le sud-est de la Turquie, a déclaré samedi le président Recep Tayyip Erdogan.

"D'après les derniers résultats qui nous sont parvenus, nous avons eu 7 martyrs dans l'explosion d'un dépôt de munitions à Hakkari, et par ailleurs nous avons 25 blessés", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse à Ankara. Lors d'un discours télévisé un peu plus tôt, il avait fait état de quatre morts et une vingtaine de blessés. Parmi les blessés, quatre le sont grièvement et ont été évacués à Ankara, a poursuivi M. Erdogan. Le ministère turc de la Défense avait annoncé vendredi soir que 25 militaires avaient été blessés à la suite d'un "accident" qui s'est produit après le tir "d'une munition d'arme lourde" sur la base militaire de Süngü Tepe, dans la province de Hakkari, près des frontières avec l'Irak et l'Iran. Le ministère avait ajouté que les autorités cherchaient à localiser sept soldats portés disparus. Le président Erdogan n'a pas fait mention de disparus et n'a pas précisé si les personnes portées disparues la veille étaient celles dont il a annoncé le décès samedi. Interrogé sur les circonstances exactes de l'explosion, le chef de l'Etat a affirmé qu'une équipe technique était sur place pour éclaircir cela. Signe de la gravité de l'incident, le ministre de la Défense Hulusi Akar et le chef d'état-major des armées Yasar Güler se sont rendus vendredi à Hakkari, la préfecture de la province du même nom. La base où s'est produite l'explosion est située dans une zone montagneuse reculée et difficile d'accès, théâtre d'escarmouches régulières entre les forces armées turques et des membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), un groupe classé "terroriste" par Ankara et ses alliés occidentaux. La Turquie bombarde par ailleurs régulièrement les bases arrières du PKK dans le nord de l'Irak. Après une brève trêve, les combats ont repris de plus belle en 2015, faisant voler en éclats les espoirs d'une résolution pacifique de ce conflit qui a fait plus de 40.000 morts depuis 1984. (Belga)

Vos commentaires