En ce moment
 
 

Turquie: manifestation contre les violences faites aux femmes

Turquie: manifestation contre les violences faites aux femmes
Manifestantes turques contre les violences faites aux femmes, à Istanbul le 28 septembre 2019, portant des numéros indiquant le nombre de femmes assassinées dans le paysBULENT KILIC

Des dizaines de manifestantes ont défilé samedi à Istanbul contre les actes de violence notamment meurtriers à l'encontre des femmes, et dénoncé l'échec du gouvernement à endiguer le phénomène en augmentation.

Scandant "Stop aux meurtres de femmes!" ou encore "Ne regardez pas ces violences, faites quelque chose", les manifestantes ont marché dans le quartier de Kadikoy, sur la rive asiatique de la ville, relatant des histoires de femmes récemment assassinées dont celle d'Emine Bulut, qui a provoqué l'indignation dans le pays.

Emine Bulut, 38 ans, a été tuée en août par son ex-mari qui l'a poignardée au cou après une dispute dans un café de Kirikkale (centre) sous les yeux de leur fille de 10 ans.

Une vidéo des derniers instants de la victime, où elle se tient le cou criant: "Je ne veux pas mourir", a bouleversé la Turquie, où de nombreux responsables politiques et célébrités ont appelé à prendre davantage de mesures pour lutter contre les violences contre les femmes.

"Le meurtre d'Emine Bulut a provoqué frustration et ressentiment dans la société. Ses derniers mots résonnent dans les oreilles de toutes les femmes: Je ne veux pas mourir", a déclaré à l'AFP l'une des organisatrices de la manifestation, Gamze Ozturk.

"Il y a de plus en plus de femmes assassinées et aucune d'entre elles ne voulait mourir", ajoute-t-elle.

Au total, 284 femmes ont été tuées en Turquie durant les huit premiers mois de 2019, dont 40 durant le seul mois d'août, et 440 l'ont été en 2018, selon un groupe de défense des droits des femmes, "Nous ferons cesser le féminicide".

Vos commentaires