En ce moment
 
 

Un Belge est tombé dans l'attaque de Bamako: Geoffrey Dieudonné était fonctionnaire et père de famille

Un Belge est tombé dans l'attaque de Bamako: Geoffrey Dieudonné était fonctionnaire et père de famille

Le terrorisme a fait une nouvelle victime ce vendredi. Geoffrey Dieudonné se trouvait dans l'hôtel Radisson de Bamako lorsque des terroristes ont attaqué le bâtiment. Geoffrey n'était pas militaire, il n'était pas armé… Il était là pour parler d'expression culturelle et représenter la Belgique. Encore une fois, un innocent est tombé sous les coups de la barbarie.

C'est Charles Picqué qui a annoncé en premier lieu la mort de Geoffrey Dieudonné, un père de deux garçons habitant près de Mons, à Ghlin, avec sa famille. Peu après, un communiqué de Rudy Demotte a confirmé la terrible nouvelle. "C’est avec chagrin et stupeur que le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles a appris le décès d’un collaborateur du Parlement de la Fédération, Geoffrey Dieudonné, lâchement assassiné ce matin lors de l’attaque perpétrée à l’Hôtel Radisson à Bamako, au Mali", indique le document.


Geoffrey était en mission pour trois jours à Bamako

Bamako accueillait le Forum francophone sur la diversité des expressions culturelles à l’ère du numérique, organisé par l’OIF. La cérémonie d’ouverture de cette grande manifestation était programmée ce dimanche 22 novembre au Centre international des conférences de Bamako. "Geoffrey Dieudonné y était en mission pour représenter le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. La culture s’invitait au Mali, terre de la diversité", explique le communiqué.

"Une semaine après les attentats de Paris, la barbarie a encore frappé en ôtant lâchement la vie de trois innocents. Toutes mes pensées accompagnent les enfants de Geoffrey, sa famille, ses proches et ses collègues du Parlement", a déclaré le Ministre-Président, qui tient également à présenter ses plus sincères condoléances aux familles des autres victimes ainsi qu’au Gouvernement et au peuple malien.

Geoffrey Dieudonné était premier conseiller de direction au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il était en mission pour trois jours à Bamako dans le cadre d'une convention de collaboration avec la francophonie parlementaire. Il donnait avec d'autres collègues étrangers, un séminaire de formation à l'attention des fonctionnaires parlementaires maliens.


"Il était le papa de deux petits garçons de 4 et 6 ans"

La nouvelle de la mort à Bamako de Geoffrey a bouleversé la région montoise et de Saint-Ghislain, dont il était originaire. L'échevine saint-ghislainoise Florence Monier, une proche de Geoffrey Dieudonné, a été très choquée par l'annonce de sa mort. "Geoffrey avait 39 ans depuis le mois d'août dernier et il était le papa de deux petits garçons de 4 et 6 ans", a expliqué Florence Monier. "Geoffrey était de Saint-Ghislain mais il avait habité Jette à partir de 2008 avant de revenir s'installer dans sa région d'origine, à Ghlin, près de Mons. Nous ne savons rien des circonstances de sa mort. Quand les terroristes sont arrivés l'hôtel Radisson, ils seraient directement montés au 7e étage où se trouvent les salles de conférence. Mais nous ne savons pas si Geoffrey s'y trouvait où s'il était ailleurs dans l'hôtel. Geoffrey devait rentrer dimanche chez lui".


Rappel des faits

Le prestigieux hôtel Radisson de Bamako, la capitale du Mali a été le théâtre d'une prise d'otages ce vendredi. Au total "125 clients et 13 employés" ont été pris en otage. La prise d'otage s'est terminée vers 17h. Le dernier bilan fait état de 22 corps retrouvés, dont trois ont été identifiés.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires