En ce moment
 
 

Un consortium partiellement belge envisage un télescope pour ondes gravitationnelles

Un consortium partiellement belge envisage un télescope pour ondes gravitationnelles

(Belga) Un consortium réunissant des universités belge, allemande et néerlandaise envisage de construire un observatoire sous-terrain afin de pouvoir mesurer les ondes gravitationnelles. Les plans de cet "Einstein Telescope", un projet européen, ont été dévoilés à Anvers.

Dans sa théorie de la relativité, Albert Einstein évoque l'existence d'ondes gravitationnelles, de fluctuations dans la courbure de l'espace-temps. Elles ont été observées pour la première fois en 2015. "Nous utilisons des télescopes pour observer ces ondes gravitationnelles", explique Nick Van Remortel, professeur de physique à l'université d'Anvers. "Nous avons besoin d'infrastructures spécifiques avec des lasers de haute-technologie et des tunnels sous-terrains pouvant être aménagés dans des zones très peuplées. L'élément sous-terrain est important afin de limiter les vibrations". L'une des deux possibilités de lieux où implanter le projet se situe dans le Limbourg néerlandais. "La composition du sol y est idéale", selon M. Van Remortel. "L'Europe prendra une décision sur le lieu en 2021, la construction de tunnels de 10 à 15 km de long pourrait commencer vers 2025 et le projet être activé en 2032". (Belga)

Vos commentaires