En ce moment
 
 

Un ex-chef d'état-major crée son parti et devient un possible rival de Netanyahu en Israël

Un ex-chef d'état-major crée son parti et devient un possible rival de Netanyahu en Israël
ISRAEL

(Belga) L'ancien chef d'état-major israélien Benny Gantz a créé jeudi son parti, une décision interprétée par les médias comme l'annonce de son entrée dans la course électorale, en vue du scrutin du 9 avril. Ce nouveau parti, "Hossen LeIsraël" (Résilience pour Israël), vise à "renforcer le caractère juif et démocratique de l'Etat d'Israël", selon une copie de l'acte d'inscription du parti au registre des formations politiques, obtenue par l'AFP.

A l'âge de 59 ans, Benny Gantz pourrait lors des élections anticipées qui se tiennent le 9 avril, ravir 13 à 20 sièges au Parlement israélien, appelé Knesset (120 sièges au total), selon les sondages. Les parlementaires ont voté mercredi en deuxième et troisième lecture en faveur d'un projet de loi visant à dissoudre la Knesset et à organiser ces élections anticipées. Pour les médias israéliens, la création de "Hossen LeIsraël" signifie que M. Gantz, qui fut chef d'état-major de 2011 à 2015, participera avec ce parti au scrutin du 9 avril. Les grandes lignes du programme de son parti ainsi que les opinions politiques de M. Gantz n'ont pas encore été dévoilées. Mercredi, un autre ancien chef d'état-major, Moché Yaalon, ministre de la Défense du gouvernement de Benjamin Netanyahu entre 2013 et 2016, avait aussi annoncé avoir inscrit son parti au registre des formations politiques. Ancien membre du Likoud, le parti de M. Netanyahu, M. Yaalon l'avait quitté, critiquant la façon dont le Premier ministre prenait ses décisions. Selon certains médias, MM. Yaalon et Gantz pourraient faire liste commune, avec une orientation politique proche de la droite et du centre. Parmi les annonces politiques, l'ancien général Gal Hirsch a dit mercredi se lancer en politique, sans préciser s'il souhaitait rejoindre un parti et lequel. La coalition du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ne dispose plus que d'une seule voix de majorité à la Knesset après la démission, le mois dernier, du ministre de la Défense et chef du parti ultra-nationaliste Israël Beiteinou, Avigdor Lieberman. (Belga)

Vos commentaires