En ce moment
 
 

Un ex-gouverneur républicain veut se présenter contre Trump en 2020

Un ex-gouverneur républicain veut se présenter contre Trump en 2020
L'ex-gouverneur du Massachusetts, Bill Weld, au premier plan, le 12 septembre 2016 Bill McCay

Un ancien gouverneur républicain modéré, Bill Weld, a annoncé vendredi qu'il envisageait de défier Donald Trump pour l'investiture de leur parti à la présidentielle de 2020 avec des mots très durs contre le président américain, qu'il a qualifié de "brute de cour d'école".

"J'encourage ceux d'entre vous qui observent avec inquiétude l'administration actuelle (de Donald Trump, ndlr) mais ne disent rien à s'élever et la dénoncer quand des lignes sont franchies dangereusement", a déclaré l'ancien gouverneur du Massachusetts devant les médias, en annonçant la création d'un comité exploratoire.

Permettant de lever des fonds et d'évaluer plus concrètement les chances d'un candidat, ces comités marquent un net pas en direction d'une entrée dans la course à la Maison Blanche.

S'il se décide, Bill Weld devra officialiser sa candidature à une éventuelle primaire républicaine.

Défier Donald Trump dans son camp apparaît toutefois très difficile à ce stade.

Le président reste extrêmement populaire chez les républicains, avec 89% de soutien en février, selon l'institut Gallup.

En janvier, le parti a adopté une déclaration symbolique signalant son "soutien sans réserve au président Donald J. Trump", un dirigeant "pragmatique" et "courageux".

Mais Bill Weld semble vouloir capitaliser le malaise que l'homme d'affaires provoque chez certains parmi les modérés et indépendants, ou les tenants de la ligne traditionnelle républicaine, qui voit notamment Moscou avec une grande méfiance.

"Il agit comme une brute de cour d'école, sauf bien entendu quand il est entouré d'autres brutes comme M. Poutine", a déclaré Bill Weld vendredi lors d'une visite dans l'Etat du New Hampshire, étape quasi-obligée pour tout prétendant à la Maison Blanche. "Alors il devient mielleux, tout sourire", a-t-il poursuivi.

Performance remarquée pour un républicain dans le Massachusetts, Etat très progressiste, Bill Weld avait été élu puis réélu très largement pour deux mandats de gouverneur dans les années 1990 (1991-1997).

Il était ensuite passé pendant plusieurs années dans le parti libertarien, en se présentant même comme colistier du candidat libertarien malheureux à la présidentielle de 2016, Gary Johnson.

Bill Weld avait de nouveau rejoint le giron républicain début février. Il a bien précisé vendredi qu'il envisageait de se présenter "en tant que républicain à l'élection de 2020".

Vos commentaires