En ce moment
 

Un général nord-coréen achève une visite controversée au Sud

Un général nord-coréen achève une visite controversée au Sud
Le général Kim Yong Chol (c), à la tête d'une délégation nord-coréenne arrivée le 25 février à Pyeongchang, en Corée du Sud, pour la cérémonie de clôture des jeux Olympiques KOREA POOL

Un général nord-coréen, haut dignitaire du régime de Pyongyang, a achevé mardi une visite controversée au Sud pour la clôture des jeux Olympiques en rencontrant de haut responsables sud-coréens, a annoncé le ministère sud-coréen de l'Unification.

les JO de Pyeongchang qui se sont achevés dimanche ont été l'occasion d'un rapprochement remarqué entre les deux voisins.

Le point d'orgue de l'offensive de charme nord-coréenne fut la venue au Sud pour la cérémonie d'ouverture de Kim Yo Jong, la petite soeur du dirigeant Kim Jong-Un -- première visite d'un membre de la dynastie régnante de Pyongyang depuis la fin de la guerre de Corée en 1953.

Mas la venue du général Kim Yong Chol a provoqué l'ire de l'opposition conservatrice sud-coréenne, car il est soupçonné d'avoir notamment ordonné en 2010 le torpillage de la corvette sud-coréenne Cheonan, qui avait fait 46 morts. Pyongyang a toujours rejeté toute responsabilité dans ce drame.

Le général Kim, qui est chargé des relations intercoréennes au sein du parti unique au pouvoir à Pyongyang, a rencontré dans la matinée le chef des services de renseignement Suh Hoon et le ministre de l'Unification Cho Myoung-gyon.

"Les deux Corées (...) sont convenues de poursuivre leurs efforts conjoints pour améliorer les relations bilatérales et établir la paix sur la péninsule coréenne", selon un communiqué du ministère.

La télévision a diffusé des images montrant le général en train de quitter son hôtel de Séoul et d'embarquer dans une limousine à destination de la frontière.

Séoul a tenté de se servir des JO pour ouvrir le dialogue entre le Nord et Washington dans l'espoir d'apaiser les tensions suscitées par les programmes nucléaire et balistique nord-coréens.

Le président sud-coréen Moon Jae-in a rencontré le général Kim Yong Chol dimanche, appelant Pyongyang à ouvrir dès que possible un dialogue avec Washington. M. Kim a répondu en déclarant que le Nord était "tout à fait près" à des discussions.

Ni la soeur du numéro nord-coréen ni le général Kim n'ont eu d'interaction connue avec les émissaires américains aux jeux d'hiver, dont le vice-président Mike Pence et la fille de Donald Trump Ivanka.

La Maison Blanche a répété que Pyongyang devait avant tout dialogue prendre des mesures concrètes en vue de la dénucléarisation.

Les Etats-Unis viennent d'imposer de nouvelles sanctions unilatérales au Nord, les plus dures à ce jour d'après M. Trump.

M. Moon a exhorté les Etats-Unis à "abaisser leur niveau d'exigence" pour ouvrir les discussions.

Vos commentaires