En ce moment
 

Un professeur de la VUB condamné à la peine capitale en Iran - Une manifestation de soutien réunit 200 personnes

(Belga) Une marche pour Ahmadreza Djalali a réuni mercredi soir environ 200 personnes depuis le campus de la VUB (Vrije Universiteit Brussel) jusqu'à l'ambassade iranienne en passant par le campus de l'ULB (Université libre de Bruxelles).

La marche était organisée par Amnesty International et des étudiants de la VUB à l'occasion de la journée internationale contre la peine de mort. "Près d'un an après la condamnation à mort d'Ahmadreza Djalali, nous continuons de mettre la pression sur les autorités iraniennes, qui n'ont jamais présenté aucun élément de preuve à son encontre. La place d'Ahmadreza devrait être dans un auditoire ou un laboratoire, et non dans le couloir de la mort", explique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d'Amnesty International. Ahmadreza Djalali, un spécialiste de la médecine d'urgence résidant en Suède et qui été professeur invité à la VUB, a été arrêté en avril 2016 pour collaboration avec le Mossad, le service du renseignement extérieur israélien. Il a ensuite été condamné à mort le 21 octobre 2017 au terme d'un procès jugé inéquitable par l'ONU. Les accusations portées à son encontre sont nées après son refus, en 2014, d'utiliser ses relations dans le domaine académique européen pour mener des activités d'espionnage pour le compte de l'Iran, d'après Amnesty International. Depuis, il peut être exécuté à tout moment et son état de santé est alarmant. (Belga)

Vos commentaires