En ce moment
 
 

Un train spécial nord-coréen entre en Chine

Chine

(Belga) Un train spécial nord-coréen est entré lundi soir en Chine, a rapporté l'agence sud-coréenne Yonhap, alimentant des spéculations selon lesquelles le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un pourrait se trouver à bord, en route pour Pékin.

Le train, qui a franchi la frontière vers 22h15 (14h15 HB) était attendu à Pékin mardi matin, a ajouté l'agence sud-coréenne, citant une source bien informée. Kim s'est rendu à trois reprises en Chine en 2018 pour rencontrer le président chinois Xi Jinping, mais aucun de ses voyage n'a été annoncé à l'avance. Les toutes premières informations concernant la première visite de Kim en Chine en mars, avant qu'il ne rencontre le président sud-coréen Moon Jae-in et le président américain Donald Trump, sont parvenues lorsque son train a été signalé à Pékin. Des dizaines de véhicules des services de sécurité ont bloqué les routes autour de la gare de la ville frontalière chinoise de Dandong avant le passage du train, selon l'agence Yonhap. Après le passage du train, les voies ont de nouveau été ouvertes à la circulation. La présence d'un haut responsable nord-coréen à bord du train n'a pas été confirmée, selon la source citée par Yonhap. Selon l'agence japonaise Kyodo, les clients d'un hôtel de Dandong n'ont pas été autorisés lundi après-midi à pénétrer dans les chambres dont la vue donne sur la rivière, frontalière entre les deux pays, une mesure "visant apparemment à empêcher le train d'être vu". La Chine est un important acteur diplomatique dans le dossier sensible des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord, car le géant asiatique est son principal allié diplomatique et commercial. Les pourparlers à ce sujet entre la Corée du Nord et les Etats-Unis stagnent depuis le sommet historique de juin 2018 à Singapour entre le président américain et le leader nord-coréen. L'éventualité d'un deuxième sommet entre Kim et Donald Trump fait l'objet de spéculations. Kim Jong Un fêterait mardi son 36e anniversaire, mais cette information n'a jamais été confirmée par la Corée du Nord. (Belga)

Vos commentaires