En ce moment
 

Un tueur en série canadien qui visait les gays auteur de cinq meurtres

(Belga) Un jardinier-paysagiste, présenté lundi par la police comme "un tueur en série", a perpétré le meurtre d'au moins cinq personnes au Canada, principalement dans les milieux homosexuels, avant d'enterrer les corps dans des jardins.

Bruce McArthur, 66 ans, avait été arrêté mi-janvier et inculpé de la disparition et du meurtre, au printemps dernier, de deux hommes qui fréquentaient le quartier homosexuel de Toronto. "C'est un tueur en série, un tueur en série présumé qui a pris des dispositions pour masquer ses traces", a indiqué Hank Idsinga, le responsable de l'enquête, lors d'une conférence de presse. "Nous croyons qu'il y a plus (de victimes) mais je n'ai aucune idée de combien il y en aura" à l'issue des fouilles qui ont été entreprises aux quatre coins de la plus grande ville du Canada, a ajouté l'enquêteur. Pour démêler l'écheveau d'une intrigue courant pour l'instant sur sept ans, les enquêteurs ont fusionné plusieurs dossiers de disparitions. Il y a un peu plus de six mois, la police de Toronto a identifié Bruce McArthur comme un des suspects dans la disparition en avril dernier de Selim Esen, 44 ans, et celle en juin d'Andrew Kinsman, 49 ans. Une fois obtenues les preuves suffisantes, Bruce McArthur a été interpellé. La police savait alors, selon Hank Idsinga, qu'il était responsable de la mort d'autres victimes non identifiées. Les policiers ont remonté le fil menant à une propriété dont il se servait pour entreposer du matériel de jardinage. Là, "des restes humains de trois individus ont été retrouvés dans le jardin", a indiqué le chef de l'enquête. Ces restes "n'ont pas été identifiés car ce sont des restes de squelettes et qui ont été démembrés, donc nous devons attendre les résultats des analyses ADN et ceux prélevés sur leur parenté", a-t-il ajouté. Bruce McArthur a été inculpé lundi pour la mort de Majeed Kayhan, 58 ans, disparu en 2012, de celle de Soroush Mahmudi, 50 ans, dont la disparition avait été signalée il y a bientôt trois ans. Il est également poursuivi pour le meurtre de Dean Lisowick, 47 ans, dont personne n'avait signalé la disparition jusqu'ici. La police n'a pas déterminé comment elle avait identifié cette dernière victime, où si elle avait trouvé son cadavre, car le résultat des analyses ADN menées sur les trois squelettes trouvés dans le jardin n'est pas encore connu. Si la plupart des victimes fréquentaient le quartier gay de Toronto, quatre sont originaires du Moyen-Orient, et au moins une avait eu une relation avec son meurtrier. (Belga)

Vos commentaires