En ce moment
 
 

Une compagnie aérienne australienne s'engage à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050: véritable ambition ou simple coup de com'?

Une compagnie aérienne australienne s'engage à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050: véritable ambition ou simple coup de com'?
© RTL INFO

L'entreprise australienne Qantas est la seconde compagnie aérienne au monde à s'engager à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050, alors que le secteur aérien est régulièrement pointé du doigt pour son manque d'ambition climatique.

La compagnie Qantas va "immédiatement doubler le nombre de vols compensés et plafonner les émissions nettes (croissance neutre en carbone) dès 2020", a annoncé Qantas dans une déclaration publiée lundi. La société compte en outre investir 50 millions de dollars australiens (31 millions d'euros) au cours des dix prochaines années pour contribuer à développer une industrie de carburant aérien durable. L'ambition de l'entreprise porte tant sur ses vols internationaux que domestiques, ainsi que sur sa filiale à bas coût, Jetstar.

Cette compagnie aérienne australienne, comme d'autres, proposent déjà une série d'actions: programme de lutte contre les feux de forêt, campagne de protection de la végétation, investissements dans l'électricité verte. L'objectif ? Une compensation théorique entre le kérosène brûlé et le CO2 capté ou économisé. "On ne peut pas dire qu'ils font ne pour rien d'un point de vue écologique, explique Damie Ernst, spécialiste des questions énergétiques de l'Université de Liège. Effectivement, ils financent ces programmes. Souvent, vous cliquez sur un petit bouton quand vous achetez votre billet sur le web pour accepter de payer vos tickets un peu plus chers pour financer ce genre de programme. Mais dire qu'avec ce type de programmes, le secteur de l'aviation est devenu vert, c'est complètement fallacieux."

Le kérosène 100 vert

La technique vise surtout à verdir l'image des compagnies aériennes qui bénéficient d'un statut très particulier. Le mois passé, la compagnie aérienne britannique Airways avait annoncé son engagement à diviser par deux son empreinte carbone d'ici 2050. Il est estimé que l'industrie de l'aviation représente environ 3% des émissions de CO2 globales. En 2009, l'Association internationale du transport aérien (Iata) s'était engagée à ce que le secteur réduise de moitié les émissions d'ici 2050 par rapport aux niveaux de 2005, ainsi que sur un plafond des émissions nettes de CO2 de l'aviation à partir de 2020.

Pour une aviation véritablement zéro carbone, il y a une solution: fabriquer du kérosène 100% vert. Il faut juste de l'eau pour en extraire de l'hydrogène et de l'air pour en extraire du CO2. En utilisant comme énergie le soleil, au niveau de l'Equateur là où le rendement est maximum, ce kérosène vert coûterait actuellement environ 25% plus cher que son équivalent d'origine fossile. En 20 ans, l'aviation mondiale pourrait être complètement décarbonée. C'est une question de choix au niveau mondial. 

Vos commentaires