En ce moment
 
 

Une ex-employée d'ING a escroqué une centaine de clients

 
 

Une ancienne employée d’ING Luxembourg aurait escroqué une centaine de clients. Au total, elle aurait détourné 15 millions d'euros pour son propre compte. Cette fraude a duré de nombreuses années avant d’éclater au grand jour. Son procès s’ouvre ce mardi.

Le procès d’une ancienne employée d’ING Luxembourg s’ouvre ce mardi à Luxembourg-Ville. Régine Lejeune, 62 ans, aurait escroqué une centaine de clients pendant de nombreuses années. Au total, cette Luxembourgeoise d’origine belge aurait ainsi volontairement détourné des sommes colossales. "Il y a une centaine de victimes et le montant que la prévenue a réceptionné varie autour des 15 millions d’euros", affirme Henri Eippers, porte-parole de la Justice du Grand-Duché de Luxembourg.

Des faux comptes et des faux en écriture

Des Belges, qui ont voulu placer leur argent au Luxembourg, figurent parmi ces personnes flouées. Régine Lejeune leur promettait des taux d’intérêts très intéressants. "C’étaient des taux assez élevés qui variaient entre 10% et 12%. C’était assez alléchant", relate Henri Eippers. Mais la vérité est bien différente. La sexagénaire détourne l’argent à son profit via des faux comptes et des faux en écriture.

Selon un expert psychiatre, Régine Lejeune était entrée dans une spirale. Grâce à cet argent détourné, elle comblait un manque d’affection et de reconnaissance.

"Je regrette"

C'est un sentiment de culpabilité qui l'aurait finalement poussée à se rendre d'elle-même aux autorités en 2004, après avoir commis ses méfaits pendant 24 ans. "Bien sûr que je regrette et les mois qui ont précédé ma dénonciation, j’étais très mal. Des collègues de bureau peuvent dire que j’étais très mal. Je ne dormais plus", témoigne Régine Lejeune.

Aujourd’hui, l'ancienne employée d’ING se retrouve devant le tribunal correctionnel. Elle n’a désormais plus assez d’argent pour rembourser entièrement ses victimes. Le jugement n’est pas attendu avant un mois. Elle risque une peine de 10 ans de prison.



 

Vos commentaires