En ce moment
 
 

Une multitude d'événements à Bastogne pour le 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes

Une multitude d'événements à Bastogne pour le 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes
histoire

(Belga) Le programme des événements liés au 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes a été dévoilé jeudi à Bruxelles, en présence du bourgmestre de Bastogne Benoît Lutgen et du Premier ministre Charles Michel. Des expositions, cérémonies et célébrations vont se succéder jusqu'à la fin de l'année. Le point d'orgue aura lieu le week-end des 14 et 15 décembre, lorsque les vétérans de la bataille seront mis à l'honneur pour commémorer le siège de la ville ardennaise.

Le programme des événements organisés à Bastogne débute dès ce vendredi, avec un colloque sur la Guerre froide en présence notamment d'Etienne Davignon, Hubert Védrine et Daniel Cohn-Bendit. Suivront en avril des expositions, en mai des commémorations et une exposition de caricatures et le 1er juin le Memorial Day en présence des autorités belges et américaines. Les soldats français seront à l'honneur le 13 juillet, la veille de leur fête nationale. Le 10 septembre, la première libération de Bastogne sera célébrée. L'année se conclura le week-end des 14 et 15 décembre par de multiples initiatives, parmi lesquelles des spectacles et défilés en véhicules d'époque. C'est à cette occasion que des noix seront jetées depuis le balcon de l'hôtel de ville pour rappeler le célèbre "nuts" adressé par le général McAuliffe aux Allemands qui le sommaient de se rendre. "Nous avons bien sûr une reconnaissance éternelle pour les soldats américains tombés lors de la bataille, pour les 700.000 d'entre eux qui ont été déployés sur la commune de Bastogne" entre fin 1944 et début 1945, a souligné le bourgmestre Benoît Lutgen. "Le devoir de mémoire est cependant insuffisant à lui-seul, il faut se projeter et amener d'autres dimensions, lutter contre le populisme et la xénophobie, dans un contexte qui n'est pas simple", a-t-il poursuivi. "L'identité territoriale ne doit pas être laissée aux seuls nationalistes, la mémoire doit être confrontée à l'ouverture sur l'autre et à la tolérance, c'est là le sens des commémorations", a encore ajouté M. Lutgen. L'ambassadeur des Etats-Unis en Belgique, Ronald Gidwitz, a lui fait part de sa "reconnaissance aux autorités de maintenir vivant le souvenir du sacrifice des 20.000 soldats américains tombés durant la bataille la plus sanglante de l'histoire des Etats-Unis". Enfin, Charles Michel a annoncé que la chancellerie du Premier ministre était disposée à soutenir l'organisation d'un événement de haut niveau pour marquer ce 75e anniversaire, avec l'ensemble des pays concernés par l'événement. Invité à donner son sentiment sur le vote de rejet d'un Brexit sans accord intervenu mercredi au Parlement britannique, M. Michel, qui s'exprimera sur le sujet jeudi après-midi à la Chambre, a souligné qu'il le "regrettait". "Nous devons connaitre les intentions des autorités britanniques, nous n'avons pas besoin de plus de temps, mais de plus de décisions de leur part", a-t-il précisé. (Belga)

Vos commentaires