En ce moment
 
 

Une partie des "lois de fermeture" abolies à Sydney pour relancer la vie nocturne

Une partie des

(Belga) Une partie des "lois de fermeture" en vigueur depuis 2014 dans les bars et lieux de sortie de Sydney, en Australie, vont être levées dans le centre de la métropole, ont annoncé les autorités samedi, qui espèrent ainsi relancer la "nightlife".

Ces règles controversées appelées "lock-out laws" avaient été introduites par le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud avec pour objectif de réduire la violence engendrée par l'alcool. Elles obligent les établissements du centre-ville à refuser de nouveaux clients à partir de 1h30. Ces lois étaient décriées par le secteur de la vie culturelle et festive, tout comme par une partie de la population. Une étude de la société d'audit Deloitte a montré que le manque à gagner pour l'économie du divertissement à Sydney s'élevait à 16 milliards de dollars australiens (10 milliards d'euros). Les "lock-out laws" de 1h30 du matin seront levées dans le quartier animé du centre-ville, mais resteront d'application autour de la gare de Kings Cross. Deux adolescents avaient été tués dans ce district en 2014 et leur mort tragique avait inspiré les lois de fermeture. Dans une déclaration, la Première ministre de Nouvelles-Galles du Sud Gladys Berejiklian a déclaré que la vie nocturne de la ville a besoin d'être ressuscitée, mais que la sécurité serait toujours une priorité. "Sydney est la seule ville internationale d'Australie et nous avons besoin de notre vie nocturne pour refléter cela", a déclaré Mme Bereijklian, cité par la chaîne australienne ABC. Elle a ajouté qu'il était nécessaire de redynamiser l'économie festive au nom de l'emploi. L'annonce a suscité une vague de soulagement de la part des exploitants de salles de concert. "Bon débarras", a déclaré le propriétaire de l'Oxford Art Factory, Mark Gerber, estimant que la ville pouvait maintenant espérer une renaissance. "J'avais l'impression de vivre à Berlin-Est sous le contrôle de Stassi (sic), pas dans la bonne vieille ville ensoleillée de Sydney", dit-il. "Nous n'avons pas beaucoup de détails, mais c'est un grand moment", a souligné le collectif "Keep Sydney Open" sur Twitter. "Merci pour votre soutien, il est temps de restaurer la confiance dans la vie nocturne de Sydney! " (Belga)

Vos commentaires