En ce moment
 

Une "salle Tignous", victime de Charlie Hebdo, à l'Hôtel de Ville de Paris

Une
Un graffiti "Je suis Charlie" dans une rue de Paris, le 2 février 2015JOEL SAGET

Une "salle Tignous", qui rend hommage au dessinateur tué lors de l'attaque jihadiste contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo en janvier 2015, a été inaugurée mardi à l'Hôtel de Ville de Paris.

Une plaque a été dévoilée dans une salle de commission, accessible au public, dont les murs ont été peints de dessins de Tignous reproduits par Thierry Garance, dessinateur et ami du caricaturiste.

La maire de Paris Anne Hidalgo a dit dans son hommage au dessinateur qu'il était un "révélateur et un amplificateur d’humanité. "Qu'il avait l'audace des timides en laquelle bien souvent consiste le courage. Qu'il vivait de cette liberté pour laquelle il est mort", a-t-elle ajouté.

La cérémonie a eu lieu en présence de la famille du dessinateur, de l'urgentiste et ex-chroniqueur à Charlie Hebdo Patrick Pelloux et de Maryse Wolinski, veuve de Georges Wolinski, également tué dans l'attaque.

Vos commentaires