En ce moment
 

Universités: des étudiants ont bloqué les examens à Lyon 2

Universités: des étudiants ont bloqué les examens à Lyon 2
Environ 800 étudiants de l'université Lumière-Lyon 2 ont vu leurs examens annulés lundi après un blocage des bâtiments, a-t-on appris auprès de la présidence de l'établissementCHARLY TRIBALLEAU
education

Environ 800 étudiants de l'université Lumière-Lyon 2 ont vu leurs examens annulés lundi après un blocage des bâtiments, a-t-on appris auprès de la présidence de l'établissement.

Vers 06H30, des étudiants qui avaient voté vendredi en assemblée générale le blocage des lieux, ont formé une chaîne humaine pour empêcher l'accès aux deux sites de l'université, selon la direction de la communication de l'université.

Les bloqueurs étaient "environ 150" sur le campus de Bron, dans l'est de la ville, et "autant" sur le site du centre-ville sur les quais du Rhône, selon la même source qui a souligné que la session d'examens qui débutait ce lundi ne pouvait donc avoir lieu.

Les forces de l'ordre sont intervenues pour empêcher les manifestants de pénétrer dans les bâtiments et ont interpellé une personne par la suite pour "outrage et rébellion", selon la préfecture, qui souligne que cette opération "s'est bien déroulée" et a permis de garantir l'accès aux bâtiments. Mais malgré cette sécurisation des lieux, l'université a décidé de ne pas maintenir les examens, selon la même source.

La présidente de Lyon-2, Nathalie Dompnier, consultait lundi les responsables des différentes filières afin de définir de nouvelles modalités d'examen. Plusieurs pistes sont à l'étude: épreuves à distance, écrits transformés en oraux ou report sur la deuxième session.

La semaine dernière, l'université, où les cours étaient suspendus depuis un mois, avait fait savoir que les examens se tiendraient "comme prévu" du 14 au 25 mai. Seules les épreuves qui devaient se tenir mercredi avaient été reportées "du fait de la suroccupation des forces de l'ordre" ce jour-là en raison de la finale de l'Europa League, à Lyon, entre l'Atlético Madrid et l'Olympique de Marseille.

D'autres examens ont également été annulés à la suite de blocages lundi matin à l'université Aix-Marseille, vendredi et samedi à Arcueil (Val-de-Marne), où avaient été délocalisés des partiels de l'université de Nanterre, et mercredi dernier à Grenoble.

Dans cette dernière ville, les épreuves se déroulaient toutefois "normalement" lundi selon la direction, qui a précisé que les forces de l'ordre s'étaient positionnées "préventivement" aux abords du campus.

Vos commentaires