En ce moment
 
 

US Open: Andreescu a "imaginé ce moment presque tous les jours"

US Open: Andreescu a
La Canadienne Bianca Andreescu après sa victoire à l'US Open, à Flushing Meadows, le 7 septembre 2019CLIVE BRUNSKILL

c, vainqueur samedi à l'US Open de son premier titre du Grand Chelem, qui plus est en battant Serena Williams devant son public, a avoué avoir "imaginé ce moment presque tous les jours".

QUESTION: Comment aviez-vous imaginé le déroulement de cette finale ?

REPONSE: "Ce n’est en fait pas la première fois que je m'imaginais disputant la finale, et qui plus est contre Serena Williams. C’est fou (elle essuie une larme). J'ai rêvé de ce moment depuis longtemps. Comme je l'avais dit, quelques mois à peine après avoir remporté l'Orange Bowl, j'étais déjà persuadée que je pouvais être là où je suis aujourd’hui. Je l'ai visualisée presque tous les jours. Et le fait que ça soit devenu réalité est fou ! Comme quoi ces visualisations marchent vraiment !"

Q: Que ressentiez-vous quand Serena a recollé de 1-5 à 5 partout ?

R: "J'étais prise de doutes, parce que je l'avais déjà vue dans le passé revenir de 5-0, 5-1, 5-2... Je me disais qu'il fallait poursuivre dans ma tactique. Elle jouait beaucoup mieux à ce moment là. Je pense aussi que le public l'a beaucoup aidée à ce moment."

Q: Le public était tellement bruyant qu'à un moment vous vous êtes bouché les oreilles. Comment, dans ce contexte, avez-vous réussi à faire la différence à la fin ?

R: "J'essayais de bloquer le bruit. J’arrivais à peine à m'entendre penser à ce moment là. Ils étaient vraiment, vraiment bruyants. Mais j'imagine que c'est ce qui rend ce tournoi aussi spécial. Je suis sûre que c'est vraiment sympa pour les Américains de jouer sur ce court, mais j'ai aussi entendu quelques personnes me soutenir et ça me rend heureuse. Mais ce n'était certainement pas facile, surtout quand elle a entamé sa remontée au deuxième set. Bon, on pouvait s'y attendre, c’est une championne, et c'est ce que les champions font. Elle l'a déjà fait très souvent dans sa carrière. J'ai juste essayé de rester aussi concentrée que possible. C'est pas facile de ne rien laisser passer, mais je pense ne m'en être pas trop mal sortie."

Q: Comment vous sentiez-vous nerveusement avant ce match ?

R: "Je ressentais énormément de choses avant le match. Plus qu'avant n'importe quel autre match. Je jouais Serena en finale après tout. J'ai essayé de respirer en conscience autant que possible entre le moment où je me suis réveillée et le match, et j'ai continué durant toute la partie, juste pour maintenir le contrôle sur mes nerfs."

Propos recueillis en conférence de presse

Vos commentaires