En ce moment
 
 

US Open: Medvedev qualifié en quarts sans écarts mais sous les sifflets

US Open: Medvedev qualifié en quarts sans écarts mais sous les sifflets
Daniil Medvedev réagit aux sifflets du public après sa victoire contre Dominik Koepfer en 8e de finale de l'US Open, le 1er septembre à New York.DOMINICK REUTER

Daniil Medvedev a maîtrisé ses nerfs et s'est qualifié dimanche pour les quarts de finale de l'US Open en battant Dominik Koepfer (118e et issu des qualifications) 3-6, 6-3, 6-2, 7-6 (7/2), mais il a de nouveau été copieusement sifflé par le public.

"Je perdais 2-6, 0-2, j'avais mal et j'avais pris autant d'antidouleur que possible... et c'est encore grâce à vous que j'ai gagné. Merci !", a lancé le Russe au public qui le huait, alors qu'il leur faisait signe de continuer.

"Continuez à me donner cette énergie, vous êtes les meilleurs", leur a encore dit le N.5 mondial qui sera opposé au prochain tour au tenant du titre Novak Djokovic ou au lauréat 2016 Stan Wawrinka.

Cette attitude du public américain à son encontre remonte au 3e tour vendredi et à son mauvais comportement avec un ramasseur de balles qui lui tendait sa serviette entre deux points. Le Russe, qui ne la voulait pas, la lui a arrachée des mains pour la lui jeter au visage. L'arbitre lui a alors donné un avertissement et cette fois c'est sa raquette que Medvedev a lancée vers sa chaise. La séquence s'est terminée sur un geste obscène que le public a pu voir sur grand écran...

Vainqueur, il avait assuré le public que ses sifflets lui avaient donné l'énergie de se qualifier en 8e de finale. Il a été condamné à 9.000 dollars d'amende pour cette soirée.

Dimanche, il n'a pas eu de geste déplacé, mais le public ne l'en a pas moins sifflé.

L'homme en forme de la tournée nord-américaine sur dur, au cours de laquelle il a joué trois finales en trois tournois et gagné celle du Masters 1000 de Cincinnati, se hisse pour la première fois de sa carrière en quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem. Il avait été éliminé en 8e en Australie en janvier.

Vos commentaires