USA: bond de 30% des visites aux urgences dues à des overdoses d'opiacés

USA: bond de 30% des visites aux urgences dues à des overdoses d'opiacés
Un homme utilise de l'héroïne, à Philadelphie, le 24 janvier 2018 SPENCER PLATT

Les services d'urgence hospitaliers ont enregistré une hausse de près de 30% du nombre de patients transportés pour overdose d'héroïne, de fentanyl ou d'antidouleurs entre juillet 2016 et septembre 2017, indication que la crise des opiacés s'aggrave aux Etats-Unis, selon un rapport sanitaire publié mardi.

"Bien avant d'avoir reçu les certificats de décès, les données des services d'urgence sont en mesure de signaler la hausse alarmante des overdoses liées aux opiacés", a relevé Anne Schuchat, directrice par intérim des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) à l'origine de ce rapport.

"Cette épidémie à propagation rapide affecte à la fois les hommes et les femmes, et des personnes de tous âges. Elle ne s'arrête pas aux frontières des Etats ou des comtés et elle est en hausse dans toutes les régions des Etats-Unis", a-t-elle ajouté.

Selon les CDC, 142.557 visites aux urgences des hôpitaux américains entre juillet 2016 et septembre 2017 concernaient des cas présumés d'overdoses aux opiacés. Cela représente un bond de 29,7% sur la période.

Le rapport ne précise pas si le nombre de décès liés à des opiacés a augmenté sur le même laps de temps, car les certificats de décès peuvent être plus longs à collecter.

En 2016, 63.632 personnes sont mortes d'overdoses aux Etats-Unis, soit une hausse de 21,4% par rapport à 2015, selon les CDC.

Près de deux tiers des overdoses mortelles en 2016 impliquaient des opiacés --obtenus grâce à une ordonnance, procurés illégalement ou les deux--, une augmentation de 27,7% par rapport à l'année précédente.

Vos commentaires