En ce moment
 
 

USA: la Cour suprême refuse de se saisir d'un dossier lié à l'avortement

USA: la Cour suprême refuse de se saisir d'un dossier lié à l'avortement
La Cour suprême des Etats-Unis, plus haute juridiction américaine.Zach Gibson
avortement

La Cour suprême des Etats-Unis a refusé lundi un recours lié à la question explosive de l'avortement, bien que trois de ses juges conservateurs aient plaidé pour un examen du dossier.

Deux Etats, la Louisiane et le Kansas, avaient demandé au temple du droit américain d'intervenir après avoir perdu devant des juge fédéraux face à la principale organisation de planning familial du pays, Planned Parenthood.

Ces Etats avaient souhaité l'exclure du système d'assurance publique Medicaid, destiné aux Américains les plus pauvres, au motif que Planned Parenthood avait donné à la recherche des tissus prélevés sur des foetus avortés.

"Les Etats ne peuvent pas retirer un fournisseur de leur programme Medicaid pour des raisons qui leur conviennent, surtout quand ces raisons ne sont pas liées aux compétences du fournisseur et à la qualité des soins fournis", avaient estimé des juges en février.

En refusant de se saisir du dossier, la Cour suprême ne se prononce pas sur le fond du dossier, mais laisse ce jugement en place.

Il aurait fallu que quatre de ses neuf juges le souhaitent pour qu'une audience soit programmée. Or, ils n'étaient que trois - les conservateurs Clarence Thomas, Neil Gorsuch et Samuel Alito - à vouloir examiner le dossier.

"Qu'est-ce qui explique que la Cour refuse de faire son travail? Je soupçonne que cela ait à voir avec le fait que le dossier implique Planned Parenthood", a écrit le juge Thomas en leur nom. "Un vague lien avec une question politiquement tendue ne justifie pas que nous abdiquions notre responsabilité judiciaire".

La Cour suprême a légalisé l'avortement dans un arrêt du 22 janvier 1973 ("Roe versus Wade") mais le sujet reste très clivant dans le pays et de nombreuses mesures ont été prises ces dernières années pour compliquer l'accès à l'interruption volontaire de grossesse.

Lors de sa campagne présidentielle, Donald Trump avait promis aux électeurs conservateurs de nommer à la Cour suprême des juges opposés à l'avortement, sous-entendant qu'ils feraient évoluer cette règle.

Depuis son arrivée à la Maison Blanche, il a obtenu la confirmation des juges Neil Gorsuch et Brett Kavanaugh. Ce dernier n'a pas suivi ses collègues conservateurs lundi.

Vos commentaires