En ce moment
 
 

USA: le Congrès pour une hausse du budget de la défense au-delà des demandes de Trump

USA: le Congrès pour une hausse du budget de la défense au-delà des demandes de Trump
 

(Belga) Le Sénat américain a voté lundi en faveur d'une hausse exceptionnelle du budget de la défense, dépassant largement ce que le président Donald Trump avait demandé. Les sénateurs ont ainsi adopté, à une très large majorité (89 voix contre 8), une loi d'autorisation de la défense nationale prévoyant 700 milliards de dollars de dépenses pour l'année budgétaire 2018, qui commence le 1er octobre, dont 60 milliards pour les opérations extérieures.

C'est environ 15% de plus que pour l'année 2016, la dernière année complète du président Barack Obama, 6% de plus qu'en 2017, et près de 5% de plus que les 668 milliards réclamés par l'exécutif plus tôt cette année. La Chambre des représentants s'est accordée en juillet sur un montant de 696 milliards, et les deux versions doivent maintenant être harmonisées. Le budget gonflé doit notamment servir à l'achat d'équipements militaires, dont 94 avions de chasse F35, spécifient les sénateurs. C'est 24 de plus que ce que Donald Trump a demandé. Face aux menaces posées par les missiles intercontinentaux nord-coréens, les parlementaires américains veulent également investir considérablement dans l'agence de défense antimissiles, dont le budget se verrait augmenter de 8% par rapport à ce qu'a réclamé l'exécutif (total de 8,5 milliards). Face à l'ennemi nord-coréen, les Etats-Unis disposent de "nombreuses" options militaires, "pour défendre ses alliés et ses propres intérêts", a par ailleurs assuré lundi le chef du Pentagone Jim Mattis. Le ministre américain de la Défense a également confirmé que les Etats-Unis et la Corée du Sud avaient évoqué la possibilité que Washington envoie des armes nucléaires "tactiques" de taille limitée à Séoul. Sur un autre front important pour la défense américaine, celui de l'Afghanistan, une grande part des 3.000 militaires américains supplémentaires qui doivent y être déployés est "déjà en route" ou a été appelée, a précisé Jim Mattis, refusant de donner davantage de précisions. Le ministre américain de la Défense a indiqué aux journalistes qu'il envoyait "plus de 3.000" militaires en Afghanistan, qui iront renforcer un contingent d'environ 11.000 militaires déjà sur place. (Belga)

 

Vos commentaires