En ce moment
 

USA: le juge Kavanaugh dénonce de nouvelles accusations venues de "la quatrième dimension"

(Belga) Le candidat de Donald Trump à la Cour suprême, Brett Kavanaugh, a catégoriquement rejeté mercredi les accusations explosives d'une troisième femme qui affirme que le juge faisait partie dans sa jeunesse d'un groupe de garçons qui tentaient d'abuser de jeunes filles.

"Ceci est ridicule et vient de la quatrième dimension", a déclaré Brett Kavanaugh, selon un communiqué de la Maison Blanche. Dans une déclaration sur l'honneur rendue publique par son avocat, Julie Swetnick affirme que Brett Kavanaugh et ses amis tentaient, au-début des années 1980, de faire boire ou droguer des filles en vue d'abuser d'elles. Elle dit également avoir été elle-même victime d'un viol collectif lors d'une fête où Brett Kavanaugh était "présent" vers 1982. "Je ne sais pas de qui il s'agit et ceci n'est jamais arrivé", a réagi Brett Kavanaugh. Julie Swetnick est la troisième femme à porter des accusations à caractère sexuel contre le magistrat conservateur, qui a affirmé à plusieurs reprises avoir toujours traité les femmes avec respect. Dans des remarques préparées préalablement pour son audition jeudi au Sénat, visant à répondre à une première accusatrice, Brett Kavanaugh dénonçait déjà les "accusations fausses et non prouvées" propagées "ces derniers jours". Tout a été fait "pour trouver quelque chose, quoi que ce soit, aussi improbable et odieux que ce soit, qui puisse bloquer ma nomination. Ce sont des accusations calomnieuses de dernière minute, purement et simplement", poursuit-il dans ces remarques publiées mercredi. Il n'est pas clair qu'il réponde aussi avec ces mots aux accusations de Julie Swetnick. Ce nouveau témoignage intervient à la veille d'une audition publique au Sénat d'une universitaire de 51 ans, Christine Blasey Ford, qui affirme avoir été agressée sexuellement par le jeune Kavanaugh lors de leurs années de lycée. Une autre femme, Deborah Ramirez, 53 ans, l'accuse d'avoir exhibé son sexe lors d'une soirée arrosée à Yale. (Belga)

Vos commentaires