En ce moment
 
 

Venezuela: des troupes se massent près de la Colombie pour des manoeuvres

 
 

(Belga) Des centaines de soldats et de miliciens, des blindés et des véhicules transportant des missiles se sont massés jeudi près de la frontière colombienne pour des manoeuvres ordonnées par le président du Venezuela Nicolas Maduro.

M. Maduro avait annoncé le 9 janvier ces exercices qui vont se tenir samedi et dimanche en plusieurs endroits du Venezuela, et notamment dans le Tachira, un Etat de l'ouest du Venezuela frontalier de la Colombie. Le président chaviste avait indiqué que des manoeuvres auraient aussi lieu dans au moins cinq villes vénézuéliennes, Caracas, Maracay, Valencia, Barquisimeto et Maracaibo, pour préparer leur défense face à des "agressions" potentielles des Etats-Unis. M. Maduro avait alors appelé à "être prêt" à "briser les dents de l'impérialisme" en cas d'agression contre le Venezuela, dans une allusion aux Etats-Unis. Le pouvoir chaviste a des relations tendues avec Washington, qui souhaite ouvertement la chute du président Maduro. Les Etats-Unis ont été les premiers à reconnaître comme président par intérim l'opposant Juan Guaido. Ils ont évoqué plusieurs fois la possibilité d'une intervention militaire contre le pouvoir de M. Maduro. M. Guaido, qui vient de rentrer au Venezuela après une tournée internationale, est, en tout, reconnu par près de 60 pays. C'est un dirigeant chaviste, Freddy Bernal, qui dirigeait jeudi les préparatifs des manoeuvres à la Fria, près de la frontière colombienne. M. Bernal, important responsable du Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV) au pouvoir, a appelé les participants à se préparer à faire face à "la menace permanente et insolente" du président américain Donald Trump. Il a toutefois souligné que le Venezuela, pour sa part, ne voulait pas la guerre avec les Etats-Unis. "Ce serait une folie, ce serait un suicide, de vouloir un affrontement avec une puissance de cette dimension", a-t-il dit. "Qu'avons-nous toujours demandé aux Etats-Unis ? Le respect". Le Venezuela compte environ 360.000 militaires et quelque 3,7 millions de miliciens, selon les chiffres officiels. M. Maduro convoque régulièrement des manoeuvres pour protéger la souveraineté du pays face à ce qu'il décrit comme "des plans interventionnistes" des Etats-Unis et leurs alliés régionaux comme la Colombie. Lors du dernier exercice de ce genre, militaires et miliciens ont été mobilisés près des frontières du 10 au 28 septembre 2019. (Belga)




 

Vos commentaires