Venezuela: l'UE va imposer de nouvelles sanctions "ciblées et réversibles"

(Belga) L'Union européenne a décidé lundi d'imposer de nouvelles sanctions contre le régime au pouvoir au Venezuela en réaction aux nombreuses irrégularités constatées lors de l'élection présidentielle remportée par Nicolas Maduro, lequel a aussitôt dénoncé cette mesure.

"L'UE entend agir promptement, conformément aux procédures établies, en vue d'imposer de nouvelles mesures restrictives, ciblées et réversibles, conçues de manière à ne pas nuire à la population vénézuélienne, dont l'UE souhaite atténuer les souffrances", ont annoncé les ministres des Affaires étrangères de l'UE dans une déclaration adoptée lors d'une réunion à Bruxelles. "Ce n'étaient pas des élections libres, justes et transparentes", a souligné le secrétaire d'Etat allemand pour l'Europe Michael Roth. "Nous allons continuer à discuter de l'inclusion d'autres personnes dans le programme de sanctions, afin que les mesures puissent être décidées formellement en juin", a-t-il précisé. Depuis Caracas, le président Maduro a vivement réagi dans la journée en demandant à l'UE d'"arrêter de mettre son nez" dans les affaires de son pays. Les ministres européens "ont l'intention insolente de mettre leur nez (...) et le Venezuela doit dire ici, Union européenne, assez d'ingérence! Assez d'interventionnisme!" a-t-il martelé dans un discours devant les gouverneurs et les maires de son pays. L'UE a déjà sanctionné en janvier sept dignitaires du régime vénézuélien accusés d'être responsables de graves violations des droits de l'homme avec la répression des manifestations organisées par l'opposition entre avril et juillet 2017. Une dizaine d'autres membres du régime devraient être ajoutés à cette liste, mais elle ne sera finalisée qu'en juin car des vérifications sur la faisabilité juridique des sanctions doivent encore être réalisées afin qu'elles soient inattaquables, a-t-on indiqué de source diplomatique. (Belga)

Vos commentaires