En ce moment
 
 

Vidé de ses bateaux pour cause de pandémie, Hong Kong voit les dauphins blancs réinvestir ses eaux (vidéo)

 
 

Les restrictions liées au coronavirus ont littéralement vidé les eaux qui entourent Hong Kong des bateaux et des ferries. Cela a eu pour conséquence de faire revenir les dauphins à bosse de l'Indo-Pacifique, également connus sous le nom de dauphins blancs.

Lindsay Porter, scientifique marine à Hong Kong, a expliqué à l'agence Reuters que l'absence de bruit des ferries à grande vitesse avait permis de démontrer ce qui se passe lorsqu'un facteur de stress environnemental majeur est soudainement éliminé.

"Lorsque Hong Kong a fermé ses frontières à cause du Covid-19, il a également arrêté tous ses ferries qui vont à Macao et en Chine continentale. Depuis que les ferries se sont arrêtés dans cette zone, des dauphins que nous n'avions pas vus depuis quatre ou cinq, six ans, sont de retour dans leur habitat d'origine à Hong Kong", a déclaré Lindsay Porter.

L'équipe de scientifiques, qui s'appuie sur la photographie, l'enregistrement sous-marin et la photographie par drone pour leurs recherches, a déclaré que les observations de dauphins semblent maintenant augmenter de 30%. Ils ont décrit comme "remarquable" la rapidité avec laquelle les dauphins semblent s'être adaptés aux changements de leur environnement.

Mais cette augmentation est susceptible de refléter de nouveaux schémas migratoires, plutôt qu'une population croissante. Néanmoins, ces migrations peuvent avoir des implications pour d'autres dauphins qui vivent dans les zones côtières ou fluviales, comme le dauphin de l'Irrawaddy et le dauphin de rivière d'Asie du Sud.

Il est important que nous comprenions quels sont les impacts de l'homme 

Lindsay Porter, qui a étudié les dauphins en mer pendant plus de trois décennies, a averti que malgré les améliorations récentes, la population de dauphins de Hong Kong pourrait ne jamais revenir à des niveaux durables."Il est important que nous comprenions quels sont les impacts de l'homme et de ses activités sur cette population, alors peut-être pouvons-nous utiliser ces connaissances ailleurs pour sauver ou mieux protéger les autres populations de dauphins", a-t-elle déclaré.

Le gouvernement de la ville s'est activement intéressé à l'amélioration de ses politiques de conservation des dauphins résidents ces dernières années et exploite six parcs marins qui ont certaines restrictions sur le trafic maritime.

Cependant, les défenseurs de l'environnement ont critiqué ces mesures comme étant insuffisantes, faisant valoir que les dauphins risquent toujours d'entrer en collision avec des ferries à grande vitesse lorsqu'ils se déplacent entre des zones protégées.




 

Vos commentaires