Violences envers les Rohingyas: L'UE sanctionne sept officiels birmans

(Belga) Les ministres européens des Affaires étrangères, réunis lundi à Luxembourg, ont pris des sanctions à l'encontre de sept personnes impliquées dans de graves violations des droits de l'homme envers la population rohingya.

Ces sanctions consistent en un gel des avoirs et une interdiction de pénétrer sur le territoire de l'UE. Les personnes visées sont des officiers des forces armées (Tatmadaw) et de la police des frontières de Birmanie, inscrits sur la liste pour avoir participé ou avoir été liés aux atrocités et aux graves violations des droits de l'homme commises contre la population rohingya dans l'État de Rakhine durant le second semestre de 2017. Ces actes comprennent des exécutions extrajudiciaires, des violences sexuelles et l'incendie systématique des maisons et des bâtiments des Rohingyas. (Belga)

Vos commentaires