En ce moment
 
 

Violences policières contre les Afro-Américains - Trump devant une église bible à la main: la Maison Blanche évoque Churchill

Violences policières contre les Afro-Américains - Trump devant une église bible à la main: la Maison Blanche évoque Churchill

(Belga) La Maison Blanche a vigoureusement défendu mercredi la sortie controversée de Donald Trump, bible à la main, devant une église proche de la Maison Blanche après la dispersion brutale des manifestants à coups de gaz lacrymogènes.

"Le président voulait faire passer un message fort", a expliqué sa porte-parole Kayleigh McEnany, assurant qu'il marchait dans les pas de grandes figures telles que l'ancien Premier ministre britannique Winston Churchill. "A travers les âges, nous avons vu des présidents et des dirigeants qui ont connu des moments de leadership et de symboles très forts qui étaient importants pour un pays", a-t-elle poursuivi. "Comme Churchill qui est allé constater les dégâts causés par les bombes (à Londres durant la Seconde guerre mondiale), cela fut un puissant message de leadership adressé au peuple britannique", a-t-elle ajouté. Kayleigh McEnany a aussi évoqué le moment où le président George W. Bush avait symboliquement effectué le premier lancer lors d'un match de baseball au Yankee Stadium à New York peu après les attentats du 11-septembre 2001. La décision de Donald Trump de se rendre lundi, à pied, devant l'église Saint John, bâtiment emblématique situé tout près de la Maison Blanche qui avait été dégradé la veille lors de manifestations, a fait l'objet de vives critiques. Nombre de responsables politiques et religieux ont dénoncé la façon dont les manifestants avaient été violemment dispersés pour permettre au président de se faire photographier devant le bâtiment. Ils ont aussi déploré la façon dont le locataire de la Maison Blanche avait brandi une bible devant les photographes. L'évêque épiscopalienne de Washington, Mariann Budde, a dénoncé une initiative "profondément insultante", le détournement de "quelque chose de sacré pour une posture politique". (Belga)

Vos commentaires