En ce moment
 

Vote à l'ONU: Netanyahu salue une "large majorité" contre le Hamas

Vote à l'ONU: Netanyahu salue une
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors d'une cérémonie liée à la fête juive de Hanouka, à Jérusalem, le 6 décembre 2018GIL COHEN-MAGEN
ISRAEL

Le Premier ministre israélien Benjamin a présenté vendredi comme "une réussite très importante" le nombre de pays qui ont voté à l'ONU en faveur d'un projet de résolution américaine condamnant le Hamas, bien que le texte n'ait pas été adopté

M. Netanyahu a relevé dans un communiqué que, si le texte n'a pas été approuvé par l'assemblée générale faute d'avoir réuni deux tiers des voix, il a néanmoins recueilli une "large majorité".

"C'est la première fois qu'une majorité de pays votent contre le Hamas et je félicite chacun des 87 pays qui ont adopté une position de principe contre le Hamas. C'est une réussite très importante pour les Etats-Unis et Israël", a-t-il dit, remerciant l'administration Trump et l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley.

Le texte des Etats-Unis a recueilli 87 voix pour, 58 contre, et 32 pays se sont abstenus. Au préalable, le Koweït et le groupe arabe à l'ONU avaient obtenu qu'une règle d'une majorité aux deux tiers soit appliquée.

Le mouvement islamiste palestinien Hamas, l'un des grands ennemis d'Israël au pouvoir dans la bande de Gaza, a salué le vote comme une "gifle" pour l'administration Trump et la "confirmation de la légitimité de la résistance".

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, bien qu'à couteaux tirés avec le Hamas, a lui aussi salué le vote de l'assemblée générale.

La vote a "prouvé que le monde entier soutenait les droits des Palestiniens", a dit le porte-parole de M. Abbas, Nabil Abou Roudeinah, dans un communiqué.

Le Hamas, ostracisé par une grande partie de la communauté internationale, a évincé l'Autorité palestinienne de la bande de Gaza par la force en 2007. L'Autorité, internationalement reconnue, n'exerce plus un gouvernement limité que sur des fragments de Cisjordanie, autre territoire palestinien, occupée par l'armée israélienne depuis plus de 50 ans.

Toutes les tentatives de réconciliation entre Autorité et Hamas sont restées vaines.

Vos commentaires