Wall Street termine en hausse, les incertitudes commerciales refluent

(Belga) La Bourse de New York, après une ouverture en forte baisse, s'est reprise en séance et a terminé en nette hausse, rassurée sur les risques d'embrasement des relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a pris 0,96%, ou 230,94 points, à 24.264,30 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, 1,45%, ou 100,83 points, à 7.042,11 points. L'indice élargi S&P 500 a progressé de 1,16%, ou 30,24 points, à 2.644,69 points. Les trois principaux indices de Wall Street avaient ouvert en baisse de près de 2% mercredi après la publication la veille par les Etats-Unis d'une liste provisoire de produits importés de Chine susceptibles d'être soumis à de nouveaux droits de douane pour un montant d'environ 50 milliards de dollars. Pékin a très vite répliqué, visant de son côté le soja, les automobiles et les avions d'affaires américains. "Le marché a eu un réflexe mécanique de vente à l'annonce des sanctions chinoises et américaines mais s'est ensuite posé des questions", a estimé David Levy de Republic Wealth Advisors. Les acteurs du marché "espèrent que tout comme pour l'acier et l'aluminium, ces menaces font partie d'un plan de négociation et trouveront une voie médiane" a indiqué quant à lui Art Hogan de Wunderlich Securities. Des espoirs alimentés par les propos rassurants du nouveau conseiller économique à la Maison Blanche en cours de séance, le médiatique Larry Kudlow ayant affirmé sur la chaîne de télévision Fox Business qu'il comprenait "l'anxiété des marchés" mais que l'ensemble des parties seraient largement gagnantes en fin de compte. Par ailleurs les créations d'emplois dans le secteur privé ont fortement augmenté en mars, à 241.000 nouveaux postes créés, dépassant les prévisions des analystes, selon l'enquête mensuelle d'ADP. "C'est un chiffre très élevé qui rappelle que les Etats-Unis présentent toujours de bons indicateurs économiques", a noté M. Levy. Les commandes industrielles aux Etats-Unis ont en revanche augmenté moins que prévu en février selon le département du Commerce, et la croissance de l'activité dans les services a légèrement ralenti en mars. Le marché obligataire se tendait en fin de séance: le taux d'emprunt à 10 ans des Etats-Unis montait à 2,802% contre 2,775% mardi soir, et celui à 30 ans à 3,040% contre 3,011%. alb/jum/elc (Belga)

Vos commentaires