En ce moment
 

Wall Street troublée par les incertitudes sur le commerce

(Belga) La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé vendredi, les investisseurs penchant pour la prudence à l'approche d'un long week-end alors que s'éloignait la perspective d'un accord commercial imminent entre les Etats-Unis et le Canada.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a perdu 0,09%, à 25.964,82 points. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a gagné 0,26%, à 8.109,54 points. L'indice élargi S&P 500 a grappillé 0,01%, à 2.901,52. Les échanges ont été principalement animés vendredi par les divers rebondissements dans les négociations entre Canadiens et Américains pour moderniser le traité de libre-échange nord-américain (Aléna). Les indices de la place new-yorkaise ont notamment fléchi quand la ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland a à la mi-séance indiqué que les négociateurs n'étaient pas encore parvenus à un compromis. Les responsables politiques des deux pays ont finalement indiqué peu avant la clôture qu'ils n'avaient pas trouvé d'accord et que les discussions reprendraient la semaine prochaine. "On aura une meilleure idée de tout ce que cela implique pour les marchés quand tout le monde sera revenu à son bureau" mardi, a remarqué Maris Ogg de Tower Bridge Advisors. Les volumes d'échanges étaient très faibles vendredi alors que se profilait le long week-end du Labor Day, lundi étant férié aux Etats-Unis, et que de nombreux courtiers avaient déserté les salles de courtage, a-t-elle souligné. Pour Quincy Krosby de Prudential, la réaction des indices aux soubresauts sur les négociations commerciales vendredi n'est pas étonnant "puisque le marché réagit beaucoup depuis le début de la semaine à tous les gros titres sur le commerce". Le Nasdaq et le S&P 500 sont ainsi montés à des niveaux inédits après la conclusion lundi d'un accord commercial de principe entre Washington et Mexico. Sur la semaine, le Dow Jones a gagné 0,7%, le Nasdaq 2,1% et le S&0 500 0,9% Le marché obligataire s'est tendu: le taux à dix ans sur la dette américaine montait vers 20H30 GMT à 2,859% contre 2,855% à la clôture jeudi, et celui à 30 ans à 3,019% contre 3,003% la veille. (Belga)

Vos commentaires