En ce moment
 

Washington saisit l'OMC contre le Canada, la Chine, le Mexique, la Turquie et l'UE

Washington saisit l'OMC contre le Canada, la Chine, le Mexique, la Turquie et l'UE
Le représentant américain au commerce (USTR), Robert Lighthizer, lors d'une allocution à la Maison Blanche, le 22 mars 2018 Mandel NGAN
Chine

Les Etats-Unis ont annoncé lundi avoir saisi l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) pour contester les mesures prises par le Canada, la Chine, le Mexique, la Turquie et l'Union européenne en représailles aux taxes américaines sur l'acier et l'aluminium.

"Les tarifs douaniers américains sur l'acier et l'aluminium imposés par le président (Donald) Trump plus tôt cette année sont justifiés par les accords internationaux que les Etats-Unis et ses partenaires commerciaux ont approuvés", a réagi le représentant américain au commerce (USTR) dans un communiqué.

"Les actions prises par le président (Donald Trump) sont totalement légitimes et pleinement justifiées à la fois par la législation américaine et les règles de commerce international", a estimé Robert Lighthizer, cité dans un communiqué.

Il affirme au contraire que les taxes douanières en représailles par ces pays ne trouvent aucun fondement dans les règles du commerce international.

"Ces taxes douanières semblent rompre l'engagement pris par les membres de l'OMC sous l'accord OMC", a-t-il ajouté.

"Les mesures mises en oeuvre par le Mexique sont une réponse aux taxes douanières imposé, de manière injuste sous couvert (de défense) de la sécurité nationale", a réagi le ministre mexicain de l'Economie.

"Les achats américains d'acier et d'aluminium mexicain ne constituent pas une menace de la sécurité nationale de ce pays", a-t-il ajouté.

La Maison-Blanche avait annoncé début mars des taxes supplémentaires de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium.

La Chine a décidé d'imposer en retour en avril des taxes additionnelles de 15 à 25% sur trois milliards de dollars d'importations américaines.

Depuis le 22 juin, l'Union européenne impose des tarifs douaniers supplémentaires de 10 à 25% sur 3,2 milliards d'importations américaines.

La Turquie a imposé de son côté depuis le 21 juin des taxes de 4 à 70% sur 1,8 milliard d'importations américaines.

Quant au Canada et au Mexique, liés aux Etats-Unis par le traité de libre-échange nord-américain (Aléna), ils ont respectivement imposé des taxes additionnelles de 10 à 25% sur 12,7 milliards de dollars d'importations américaines (depuis le 1er juillet) et de 7 à 25% sur 3,6 milliards (effectifs depuis le 5 juin).

Lundi, le chef économiste du Fonds monétaire international (FMI), Maurice Obstfeld, a souligné que les tensions commerciales représentaient "la plus grande menace à court terme" pour la croissance mondiale.

"Si les pays pouvaient coopérer en vue faire évoluer le système multilatéral pour résoudre les tensions, ce serait très positif pour la croissance mondiale", a-t-il ajouté.

Vos commentaires