En ce moment
 
 

XV de France: l'Irlandais O'Gara ne viendra pas assister Brunel

XV de France: l'Irlandais O'Gara ne viendra pas assister Brunel
L'ancien ouvreur du XV d'Irlande, Ronan O'Gara, alors entraîneur assistant au Racing 92, au stade Sui San Wan de Hong Kong, le 5 février 2016ANTHONY WALLACE

L'ancien ouvreur du XV d'Irlande Ronan O'Gara ne viendra pas renforcer l'encadrement du sélectionneur du XV de France Jacques Brunel, en mal de résultats, en vue de la Coupe du monde, a indiqué samedi l'entraîneur adjoint des Crusaders à la radio néo-zélandaise Radio Sport.

"Non, j'ai assez de travail à faire ici" avec les Crusaders, a répondu O'Gara, actuellement adjoint chargé des arrières au sein de la franchise néo-zélandaise, lorsqu'on l'a interrogé sur son envie de rejoindre les Bleus.

L'ancien entraîneur adjoint du Racing 92, en charge des tirs au but et de la défense de 2013 à 2017, s'est dit sur le ton de l'humour plus intéressé par un poste d'adjoint avec la sélection néo-zélandaise si son entraîneur principal à Christchurch, Scott Robertson, succédait à Steve Hansen à la tête des All Blacks à l'issue de la Coupe du monde au Japon (20 septembre - 2 novembre).

Après un Tournoi des six nations raté (4e) pour la sélection française, le président de la Fédération française (FFR) Bernard Laporte s'est dit ouvert à l'idée de renforcer le staff de Jacques Brunel en vue de l'échéance mondiale à l'automne.

Le nom de Fabien Galthié, comme celui d'O'Gara, est revenu avec insistance mais l'ancien entraîneur du Stade Français, de Montpellier et de Toulon tarde à se prononcer.

Laporte a également indiqué qu'il avait rencontré ceux qu'il considère comme les "cinq meilleurs entraîneurs du monde" pour succéder à Brunel après le Japon. Tous les clubs de France vont être consultés par voie référendaire début avril pour approuver ou non la possibilité de recruter un sélectionneur étranger, ce qui serait une première en France.

Les sélectionneurs actuels du Pays de Galles Warren Gatland, de l'Irlande Joe Schmidt et de l'Angleterre Eddie Jones, respectivement deux Néo-Zélandais et un Australien, seront libres après la Coupe du monde.

Vos commentaires