En ce moment
 

Yémen: intenses raids aériens nocturnes sur l'aéroport de Sanaa

Yémen: intenses raids aériens nocturnes sur l'aéroport de Sanaa
L'aéroport international de Sanaa au Yémen, le 23 novembre 2017Mohammed HUWAIS

L'aéroport international de la capitale yéménite Sanaa et la base aérienne adjacente ont été la cible de raids aériens intensifs dans la nuit de lundi à mardi, selon les médias des rebelles Houthis et des habitants.

La chaîne de télévision Al-Massirah, contrôlée par les Houthis, a attribué ces raids à la coalition anti-rebelles qui intervient depuis 2015 au Yémen sous commandement saoudien. Les Houthis, soutenus par l'Iran, restent maîtres de la capitale et de vastes régions du nord et de l'ouest du Yémen.

Les frappes ont commencé vers minuit (en heure locale) et ont duré une demi-heure, a indiqué un habitant en évoquant "au moins quinze" bombardements.

L'aéroport et la base Doulaïmi sont régulièrement visés par l'aviation de la coalition.Mais ces raids nocturnes ont été particulièrement intenses, selon des habitants de Sanaa.

Al-Massirah a fait état de plusieurs raids sur l'aéroport, qui est fermé et n'est utilisé que de façon ponctuelle par l'ONU. La chaîne de télévision n'a pas évoqué de victimes.

Les frappes aériennes sont intervenues quelques heures après que les Houthis ont affirmé avoir visé l'aéroport de Dubaï par une attaque de drone, ce qui a été démenti par les Emirats arabes unis, l'un des piliers de la coalition anti-rebelles aux côtés de l'Arabie saoudite.

Depuis 2015, ces deux pays cherchent à rétablir à Sanaa le gouvernement internationalement reconnu du président Abd Rabbo Mansour Hadi, réfugié à Ryad.

La guerre a fait quelque 10.000 morts, majoritairement des civils, et plus de 55.000 blessés, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Elle a provoqué la pire crise humanitaire du monde, selon les Nations unies.

Vos commentaires