En ce moment
 
 

Depuis qu'elle a emménagé près de Chimay, Line vit un CAUCHEMAR à cause de son voisin

La situation est telle que Line est contrainte de déménager. Extrait d'Images à l'appui.

Line s'est installée à Momignies dans une petite maison. Arrivée il y a presque six ans déjà, elle n'a toujours vidé ses cartons. En cause, son voisin, qui ferait de son quotidien un véritable enfer.

"Quand je suis arrivée, il y avait déjà des ordures derrière le mur et le terrain n'était pas entretenu non plus. On m'avait dit de ne pas regarder par là mais on le voit. De ma chambre en haut, je vois le tableau. Je regarde par la fenêtre, je vois des ordures, il y a des rats", déplore Line. "C'est pas vivable ! Moi j'aime bien la propreté, j'aime bien que tout soit bien soigné", confie-t-elle.

Malgré plusieurs demandes de la part de Line, ce voisin ne semble pas vouloir entretenir son jardin. Au fur et à mesure des années, l'état du terrain parait même s'empirer. "Je ne profite plus de ma pelouse, je n'ai plus envie de venir ici. Je ne sors plus dans le jardin… pour voir ça…", regrette Line.


"S'il sait soulever son bras pour boire, il peut faucher"

Elle a déposé plusieurs plaintes auprès de la police et a contacté l'agent de quartier. Mais rien n'y fait. Pour éviter d'incommoder sa propre voisine, elle a décidé, malgré sa santé fragile, d'entretenir elle-même les ronces, qui envahissent plusieurs terrains.

"Il est venu hurler qu'on était chez lui. Je lui ai dit 'on est bien obligé de le faire puisque vous ne le faites pas. Aussi bien à la commune qu'à la gendarmerie, on m'a dit 'mais madame il boit, alors il ne saurait pas'. 'Moi je suis en invalidité monsieur l'agent'", relate-t-elle.

"S'il sait soulever son bras pour boire, il peut faucher", estime Line, amère. "Je n'ai aucune aide de personne. Vous trouvez ça logique ? Moi pas. Je suis meurtrie. Je trouve que c'est de l'injustice".

Vos commentaires