En ce moment
 
 

Le roi Philippe et la reine Mathilde à la rencontre des sinistrés à Verviers: "C'est bien qu'ils viennent sur place, qu'ils voient l'étendue des dégâts" (vidéo)

  • Inondations, 2 mois après: le Roi et la Reine ont rencontré des sinistrés à Verviers et à Esneux

  • Inondations%2C%202%20mois%20apr%C3%A8s%3A%20le%20Roi%20et%20la%20Reine%20ont%20rencontr%C3%A9%20des%20sinistr%C3%A9s%20%C3%A0%20Verviers

  • Le%20couple%20royal%20%C3%A0%20la%20rencontre%20de%20la%20population%20vervi%C3%A9toise

  • Le%20couple%20royal%20inform%C3%A9%20de%20l''%C3%A9volution%20de%20la%20situation%20%C3%A0%20l''h%C3%B4tel%20de%20ville%20de%20Verviers

 
 
 

Le roi Philippe et la reine Mathilde visitent les zones affectées par les inondations en juillet. Ils se sont d'abord enquis de la situation actuelle et des actions en cours pour appuyer la population locale, lors d’une réunion de travail à l’Hôtel de Ville de Verviers, en présence de la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden, et du ministre-président de la Région wallonne, Elio Di Rupo.


 

Le couple royal s'est ensuite rendu à d’Ensival. Sur la place, il y a eu tellement d'eau que de nombreuses habitations ont été inondées jusqu'au premier étage. Naturellement à sa sortie de la voiture, la reine se dirige vers les enfants avant de rejoindre son mari à l'écoute des sinistrés. Le roi est touché d'apprendre que le mouvement de solidarité s'est étendu jusqu'à l'autre bout du pays : des habitantes racontent avoir eu de l'aide de personne d'Ostende, de Mons ou encore d'Hasselt.  

"Elle a été très touchée. C'est une gentille femme, une gentille reine. Elle a du coeur", explique une sinistrée qui a échangé quelques mots avec la reine Mathilde. 

Sur la place, de nombreux commerçants ont repris leur activité dans des conteneurs. La visite perturbe un peu le quotidien mais le geste est apprécié : "Je trouve que c'est bien qu'ils viennent sur place, qu'ils voient l'étendue des dégâts parce que c'est quand même quelque chose de catastrophique pour tout le monde", confie Christine Franco, coiffeuse. 

"Ça va donner un petit peu du baume au coeur à tous les sinistrés, pour qu'ils se rendent compte qu'ils viennent de très loin : d'une colère et d'un désarroi total vers maintenant de retrouver un petit peu plus de sérénité", explique Babette Constant, responsable de la cellule de crise d'Ensival pour la Croix-Rouge. 

Deux jours plus tôt, les services de la ville ont fait le ménage et ont embarqué tous les déchets une demi-heure avant l'arrivée des souverains, les ouvriers enlèvent les dernières mauvaises herbes sur les trottoirs et soufflent les feuilles. Des précautions qui surprennent un peu certains : "Je trouve que le roi devrait plutôt venir deux jours avant sa visite incognito pour se rendre vraiment compte de la situation de la ville actuellement pour mieux comprendre", estime un riverain. 

Le roi et la reine ont parcouru la centaine de mètres qui séparent la place de la Vesdre ils sont repartis sous les acclamations. 




 




 

Vos commentaires