En ce moment
 
 

Une octogénaire décède sur un tronçon meurtrier de la N99 à Pesche: les victimes et habitants réclament des solutions

Une octogénaire décède sur un tronçon meurtrier de la N99 à Pesche: les victimes et habitants réclament des solutions

A savoir


Des riverains de la Nationale 99 entre Couvin et Chimay sont excédés et effrayés. Ils se demandent combien d’accidents seront encore nécessaires avant de réaménager cette route. Les crashs se répètent depuis des années. Hier encore, en fin d’après-midi, un accident a fait un mort et un blessé grave.

L’accident se produit hier vers 17 heures. Un couple d’octogénaires qui vient de Pesche approche de la nationale. Selon le parquet, la voiture ne respecte pas le stop et heurte alors une camionnette, avant d’être projetée de l’autre côté de la chaussée. La passagère de 82 ans décède. Son mari est grièvement blessé. L’autre conducteur s’en sort indemne.

Ce genre d’accident est fréquent à cet endroit. Kimberline a perdu son compagnon à quelques centaines de mètres de là, il y a un peu plus de 3 ans.

"Une dame lui a coupé la route en voiture en voulant rentrer chez elle"

"Je le suivais en voiture de plus ou moins 40-50 secondes, il roulait à moto", raconte-t-elle. "Je vois un feu au loin qui se déclenche et là, je me dis qu’une voiture qui prend feu, c’est plus rare. Donc c’est sûrement la moto. J’accélère un petit peu et quand j’arrive sur place, je vois la moto en feu, je vois son casque par terre, et je le vois, lui. Du coup, je sors de ma voiture et en fait, la dame lui a coupé la route en voiture en voulant rentrer chez elle."

Un automobiliste contrôlé à 171 km/h

Mauvaise visibilité, infrastructure inadaptée, … Les problèmes sont bien connus sur la portion de la Nationale comprise entre Couvin et Chimay. Les excès de vitesse sont aussi fréquents. Au début du mois, un automobiliste a été contrôlé à du 171 km/h, soit le double de la vitesse légale.

Cela fait des années, et pourtant, rien ne bouge. "C’est une grosse frustration, parce que quand on perd quelqu’un et qu’on voit que rien n’est mis en place, que ça ne bouge pas, que les courriers restent sans réponse, c’est énervant", regrette Kimberline Haumont.

Comme 600 autres personnes, la jeune femme a rejoint un groupe Facebook pour réclamer des solutions concrètes, comme l’installation de ronds-points par exemple. La commune de Couvin abordera le problème lors du prochain collège communal prévu lundi. Elle compte également prendre contact avec les la Région, compétente pour la voirie.

Vos commentaires