En ce moment
 
 

"Nous voulons sauver des vies": 250 personnes réclament la sécurisation d'un carrefour dangereux sur la nationale 5 (vidéo)

Il y a deux semaines, un accident de la route dans un carrefour a coûté la vie à une mère de famille sur la nationale 5, à Baisy-Thy, dans l’entité de Genappe. Un accident, un de plus, à cet endroit, visiblement très dangereux. Ce dimanche matin, une marche silencieuse a réuni sur place 250 personnes pour réclamer l’installation d’un rond-point ou de meilleurs aménagements, pour sécuriser les lieux.

Marcher en souvenir des victimes d’un carrefour trop bien connu. Les enfants de Caroline étaient dans la voiture. Malgré une jambe cassée, sa fille est bien présente. Au-delà de la mémoire, les proches veulent du changement.

"Nous voulons sauver des vies en réalisant un aménagement pour que ça n’arrive plus", a confié Gilles Luypaerts, l'ex-mari de Caroline, victime d’un accident de la route. "Ce carrefour réputé depuis des années et il est temps que ça change".


"Je mets ma vie en jeu"

Le carrefour se situe sur la nationale 5, un axe régional. Le croisement est montré du doigt depuis bien des années. Même s'il ne s'agit pas d'un point noir, les accidents sont nombreux.

"Tous les jours, je passe par ici et tous les jours, je mets ma vie en jeu", ajoute Marie Henry, une mère de famille, amie de Caroline. "Je veux pouvoir rentrer chez moi le soir et que mes enfants aient leur maman tous les jours à côté d'eux."

Un rond point, c'est ce que les habitants réclament au Service Public de Wallonie.


"Des aménagements vont voir le jour"

"Nous gérons plus de 700 carrefours à feux. On ne peut pas matériellement et au niveau budgétaire, s’attaquer à chaque carrefour. Mais il est pris en considération et des aménagements vont voir le jour à cet endroit prochainement", assure Laurence Zanchetta, la porte-parole du SPW.

Comme une meilleure signalisation ou des radars. Mi-janvier une commission sécurité routière réunira commune région et police pour ouvrir le dossier.

"Les solutions sont déjà sur la table. Il faut qu'elles soient mises en oeuvre au plus vite pour sauver des vies", ajoute Gilles Luypaerts.

Le drame émeut au-delà de Baisy-Thy. La question du carrefour sera soulevée mercredi au Parlement wallon.

Vos commentaires